Maddyness

L’international, moteur de réussite des startups numériques françaises ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

L’international, moteur de réussite des startups numériques françaises ?

Pepper Pepper Pepper
15 - trending  |  
Comments
Par Anais Richardin - 15 octobre 2015 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

EY a pris le pouls des pépites françaises du numérique et dévoile les résultats de la quatrième édition de son baromètre de la performance économique et sociale des startups numériques en France. Il révèle une croissance insolente des jeunes pousses. Mais malgré une véritable montée en puissance, ces dernières peinent encore à générer des bénéfices.


Les jeunes pousses du digital semblent se jouer de la crise ! C’est l’une des principales conclusions issues du dernier baromètre réalisé par le cabinet EY et dont les résultats ont été publiés le 15 septembre dernier à l’occasion du France Digitale Day. Les 171 startups sondées font état d’une hausse moyenne de 37% de leur chiffre d’affaires en 2014. En valeur absolue, il est passé de 2,1 à 2,9 milliards d’euros. Les plus petites structures, qui réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions d’euros, ont même vu leur croissance passer la barre des 70% l’an passé.

L’international en ligne de mire

Une croissance portée en partie par une activité à l’international : 43% du chiffre d’affaires des startups aurait ainsi été réalisé hors de l’Hexagone en 2014. Il était de 38% en 2013. En valeur, cette hausse représente 57% avec 1,52 milliard d’euros facturés à l’international par les startups sondées.

Ces jeunes sociétés se tournent également vers des investisseurs étrangers. Selon EY, 25% d’entre-elles ont déjà des capitaux-risqueurs internationaux à leur capital. Une stratégie payante, qui « a pour conséquence la création nette d’emploi », explique Franck Sebag, associé EY en charge du baromètre.

Plus de 9 contrats sur 10 sont des CDI

Et en effet, le nombre de recrutements effectués par ces startups a augmenté de 30% en un an, créant 2 232 emplois, dont 1476 en France. 92% des postes pourvus sur l’année sont des CDI, contre 4% de contrats temporaires, et 2% de stages.

Une tendance qui devrait se poursuivre cette année, puisque 88% des répondants déclaraient lors de l’enquête vouloir embaucher en 2015.

Un capital partagé avec les salariés

Si 48% du capital des startups est détenu par leurs salariés et dirigeants, c’est parce que la majorité de ces derniers y voient une manière de motiver leurs employés.

72% proposent ainsi des bons de souscriptions de parts de créateur d’entreprise, 17% des stock-options et bons de souscription d’actions et 11% des actions gratuites.

Un soutien important de l’État

Selon EY, 81% des startups du secteur ont eu recours en 2014 au Crédit Impôt Compétitivité Emploi, mis en place par le gouvernement l’an dernier.

71% d’entre elles bénéficient ainsi du crédit impôt recherche, tandis que la moitié des jeunes pousses profite du label « Jeune Entreprise Innovante », leur permettant de réduire leur fiscalité et leurs charges sociales.

Un bénéfice difficile à atteindre

Malgré une progression importante du secteur, la majorité des jeunes pousses peinent à réaliser des bénéfices. 74% d’entre elles affichent ainsi un excédent brut d’exploitation en perte.

Une tendance qui s’inverse en passant la barre des 50 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. 75% des startups dans ce cas réalisent alors des bénéfices.

Article écrit par Iris Maignan

Crédit photo : Shutterstock
Par

Anais Richardin

15 octobre 2015 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Articles les plus lus du moment

“Tu dois choisir, c’est ton boulot ou moi”

Entrepreneurs
Par Thibo Mc Fly - 09H00dimanche 17 février 2019
Next

Les 5 clés pour bien choisir votre accompagnement (et votre mentor)

Business
Par Geraldine Russell - 09H00mardi 19 février 2019
Next

Micro-manager tue ! Comment s’en sortir ?

Entrepreneurs
Par Erwann Rozier - 18H25lundi 11 février 2019
Next

Pourquoi le scandale Huawei enflamme-t-il la diplomatie mondiale ?

Technologies
Par Geraldine Russell - 07H00vendredi 08 février 2019
Next

Wearables : la déferlante qui n’a jamais eu lieu

Innovation
Par Celine Deluzarche - 10H00mardi 19 février 2019
Next

Former les développeurs de demain, le casse-tête d’aujourd’hui ?

Innovation
Par Maddyness, avec Ionis Group - 10H00mardi 12 février 2019
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge