Maddyness

À la découverte des startups qui nous ont fait vibrer à TechCrunch Disrupt London

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

À la découverte des startups qui nous ont fait vibrer à TechCrunch Disrupt London

Pepper Pepper Pepper
93 - trending  |  
Comments
Par Sandrine Mikowsky - 16 décembre 2015 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Les 7 et 8 decembre se tenait à Londres l’événement TechCrunch Disrupt, l’une des plus grandes manifestations Tech européennes. Des startups de toute l’Europe sont venues participer à ces deux jours intenses de conférence, networking et Startup battle. Focus sur les startups françaises qui y participaient.


Beaucoup plus intime que le Web Summit, le TechCrunch Disrupt à Londres concentre au même endroit la Startup Alley, la salle de conférence, le coin presse et surtout le concours de startups. Cette année c’est Jukedeck qui est le grand vainqueur du concours de pitch 2015. Permettant aux utilisateurs de créer des musiques de manière facile et ludique pour leurs vidéos, Jukedeck a conquis le jury avec un pitch époustouflant en slam (le même que lors de LeWeb en 2014). En plein essor, Jukedeck a également annoncé une levée de 945 000 dollars (860 000 euros). D’autres startups participaient bien évidemment au concours, parmi elles, focus sur les deux startups françaises en compétition : Seven Hugs et Yoobic.

Yoobic

[quote]La collecte de données en points de vente facilitée[/quote]

Yoobic a développé un service qui permet aux marques et aux distributeurs de suivre leur accord merchandising sur les lieux de vente. Les équipes commerciales et/ou marketing peuvent ainsi recevoir instantanément un retour sur le placement de leurs produits, contrôler si les évènements ou promotions sont respectées…Quant aux distributeurs, les responsables de points de vente ou de rayons, ils reçoivent directement sur leur portable les recommandations de placement des produits sur les lieux de vente, les promotions, ou encore les événements.

Distributeurs et marques peuvent alors échanger de manière instantanée par transfert de photos ou de messages. Ces informations permettent aux distributeurs de suivre l’ensemble des engagements pris avec les marques. Plus de 10 000 points de vente utilisant la solution et plus de 100 000 missions, ont été effectués à travers l’application. Finaliste du concours TechCrunch Disrupt 2015, Yoobic a été fondé par trois frères. La jeune pousse est basée à Londres et Tel Aviv et recrute actuellement pour le marché français : deux commerciaux Senior, deux commerciaux Junior et un chef de projet.

 

Seven Hugs

[quote]La solution connectée qui veille sur le sommeil de chacun[/quote]

Basée à Paris, Seven Hugs a présenté sa smart remote lors de TechCrunch Disrupt. Pour utiliser cette télécommande universelle, il suffit de pointer l’objet que l’on veut contrôler. L’écran s’adapte automatiquement pour ne montrer que les commandes correspondantes à l’objet pointé, et permet de le contrôler en un clic. Vous pouvez aussi bien éteindre la lumière, zapper les chaînes de la télévision ou baisser le son de la musique. Pour le moment, la SmartRemote peut contrôler la lumière, les ampoules Philips Hue, les enceintes Sonos ou encore le thermostat Nest. Grâce à sa plateforme ouverte, la base peut interagir avec n’importe quel objet connecté dans la maison. Sevenhugs sera présente au CES de Las Vegas en Janvier 2016 et lancera une campagne Kickstarter début 2016.

La jeune pousse commercialise également son sleep tracker, qui est composé d’un gros capteur, le Hug one (comme un hub) et de capteurs (mini hugs). Le minihug se pose sur le matelas pour mesurer le sommeil, la température et l’humidité dans la chambre. Ces capteurs connectés à l’app envoient des données précises sur le cycle de sommeil de l’utilisateur. Le capteur intelligent détecte les mouvements dans votre lit, ce qui permet au sleep tracker d’arrêter l’envoi des données à l’application.

À la découverte de Shuff, Livemon, Food Modd, Uepaa et Sqweb

Shuff, est une des applications que la rédaction a déjà parlé en septembre. Il s’agit d’une messagerie instantanée en temps réel. C’est-à-dire que vous voyez les mots écrit de votre interlocuteur lorsqu’il les tape. Shuff permet également de dessiner en temps réel et de partager des photos.

Livemon se présente comme une solution de monitoring (contrôle, analyse et surveillance des serveurs) développée en partenariat avec IBM et Intel. Cet outil innovant permet d’optimiser ses ressources, de détecter les incidents à la seconde, et parfois même de les prédire des jours à l’avance. Cet outil alerte de façon proportionnée et offre une vision chronologique et concise de la panne. Entre Paris, Brest et bientôt Boston et Londres, Livemon est actuellement en pleine levée de fonds et recrute des profils très différents.

FoodMood : Le Tinder des restaurants ! Une envie folle de manger au restaurant mais difficile de faire son choix entre burger, chinois, indien, sushis, thai ou tout simplement un bon plat de pâtes ? Cette startup, fondée par deux français, enregistre vos goûts en temps réel et vous fait des recommandations sur mesure adaptées à vos envies du moment. Même fonctionnement que sur Tinder, à gauche c’est « Beurk » à droite c’est « Hmmm! ». Actuellement disponible sur l’app store, FoodMood s’adresse à tous les Londoniens ou les personnes de passage. Avec plus de 1000 utilisateurs, Food Mood a été élue parmi les 30 apps prometteuses pour les londonniens dans le Evening Standard Magazine.

Uepaa a lancé en 2012 une solution qui permet d’être secouru à tout moment même sans réseau. Perdu dans les hautes montagnes ou seul au large, problème dans le train ou RER, l’application transmet un signal aux utilisateurs à proximité et permet d’alerter les secours. Récemment, Uepaa a développé un « software developement kit » (SDK) baptisé p2pkit.io qui ressemble à un plugin pour application mobile et qui permet aux développeurs d’applications mobiles d’interagir entre smartphones à proximité grâce au peer to peer.

Par exemple, celui-ci permet d’échanger des cartes de visite électronique ou de mettre en relation des personnes qui se croisent tous les jours sans se connaître et partageant le même centre d’intérêt (amateurs d’art, adeptes du sport, fans du même genre musical…)

SQweb est un abonnement à 9 euros par mois qui permet d’accéder au contenu premium et sans pub d’un ensemble de sites. SQweb permet aux éditeurs (sites internet, blogs eTechCrunch Disrupt…) de résoudre le problème du blocage de la publicité en proposant une alternative à Adblock.

Les coups de cœur de la rédaction côté startups non francophones

Flitto se présente comme le Uber de la traduction. Avec plus de 5 millions d’utilisateurs provenant de 170 pays différents, la plateforme propose la traduction d’une phrase, une expression ou un site internet, et ce dans 18 langues. Cette startup coréenne permet de prendre en photo une inscription en russe ou en chinois, et de la poster sur l’application pour obtenir une traduction. Grâce au QR Code, il est également possible d’avoir un menu d’un restaurant traduit. Après une levée de 5 millions de dollars (4,5 millions d’euros), Flitto accroît son développement en Europe.

Revolut veut réinventer la façon de payer à l’étranger et de changer de l’argent. Cette jeune FinTech permet de payer à l’étranger ou d’échanger de l’argent sans aucun frais. Il suffit d’insérer un numéro de téléphone sur l’app pour transférer de l’argent d’un compte à un autre. Vous partez à l’étranger et souhaitez éviter les 3% de commission de Visa ? Vous pouvez alors transférer de l’argent sur votre carte Revolut et le dépenser chez tous les commerçants dans le monde entier. Fondé par Nikolay Storonski (ancien trader) et Vlad Yatsenko en juillet 2015, l’app compte aujourd’hui plus de 65 000 utilisateurs à travers le monde. Avec un premier tour soutenu par Balderton, Venrex et Seedcamp puis un investissement complémentaire de Point 9, Revolut a levé au total 3,5 millions de dollars (3,1 millions d’euros) et renforce activement ses équipes commerciales.

Mysteryvibe, probablement la startup la plus décalée du TechCrunch Disrupt. Mysteryvibe est un sex toy connecté. Waterproof, peu bruyant, qui se recharge en WiFi, le produit se veut complétement modulable. A l’origine de cette jeune pousse : Stéphanie (Anglaise) et Soumyadip (Indien), 2 amis pleins d’humour et de punch.

Alfred Smart Home : Lancée au TechCrunch Disrupt, cette app permet de contrôler à distance tous ses appareils électriques. Depuis son téléphone, tablette ou encore ordinateur, il est possible de vérifier sa consommation d’énergie et de la réguler. Destiné autant aux particuliers qu’aux entreprises, Alfred Smart Home compte plus de 200 utilisateurs. Finaliste du programme John Lewis et accéléré par Microsoft Ventures à Londres, Alfred Smart Home a été fondé par une équipe italienne et compte aujourd’hui des partenaires clés comme Philips, Nano, Sonos, Nest… d’autres partenariats sont à venir.

Par

Sandrine Mikowsky

16 décembre 2015 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos Articles les plus lus
Nos derniers articles

Comment bien préparer votre levée de fonds ?

Business
Par Maddyness, avec BNP Paribas - 08H00mercredi 19 décembre 2018
Next

PixelMe lève 1 million d'euros et joue la transparence sur ses chiffres

Finance
Par Geraldine Russell - 07H00mercredi 19 décembre 2018
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge