Portfolio#OpenInno
6 janvier 2016

L’OGC Nice, nouveau terrain de jeu des startups

Connu dans l’hexagone pour ses performances footballistiques, l’Olympique Gymnaste Club de Nice a récemment enclenché une nouvelle stratégie visant à positionner le club au cœur des filières qui nourrissent le dynamisme local. Un intérêt pour les startups dont témoigne le président du club Jean-Pierre Rivère.


Nice est une ville qui vit de plus en plus au rythme de l’innovation. Il y a quelques mois, son complexe sportif, l’Allianz Riviera, fut le temps d’un week-end le terrain de jeux de jeunes développeurs venus « hacker » Vinci Autoroutes. Depuis la fin d’année 2015, c’est l’OGC Nice, club de football de la ville, qui s’intéresse à son tour aux innovateurs.

L’OGC Nice veut montrer qu’il est un club qui avance. Pas uniquement sur l’aspect sportif. Depuis plusieurs saisons, le club se structure et progresse. Il « digitalise » ses activités, qu’elles soient médiatiques, administratives ou sportives pour les rendre plus performantes.

Pour poursuivre ce développement, il paraissait pertinent de renforcer un ancrage déjà important dans le tissu économique local. Et parmi les filières qui lui semblent aujourd’hui les plus opportunes, celle réunissant les acteurs du numérique.

Olivier RICARD / Cédric MESSINA / Félix KUDELKA / Jean-Pierre RIVERE

Olivier RICARD / Cédric MESSINA / Félix KUDELKA / Jean-Pierre RIVERE

C’est ainsi qu’a vu le jour un partenariat avec Nice Start(s) Up, association qui fédère les acteurs de la filière sur le territoire de la métropole Nice Côte d’Azur. Naturel et spontané, ce partenariat doit donner un coup d’accélérateur à des entrepreneurs, en leur offrant un magnifique terrain de jeu. Il permettra au club de mettre en application des innovations pour améliorer l’expérience du supporteur, notamment au stade.

« Nous avons mis en place de nombreuses expériences comme des lunettes connectées, une FanCam, un SocialScreen et j’en passe. Ces initiatives préfigurent comment la technologie peut se mettre au service de la passion » , explique Jean-Pierre Rivère.

Avec cette démarche, l’OGC Nice recherche à améliorer l’expérience stade, en fonction de l’espace du stade dans lequel se trouve le spectateur et la façon dont il souhaite vivre le match. Mais son président insiste sur le fait que de nombreux défis attendent encore le club. C’est pour cela qu’il va impliquer de plus en plus d’entreprises locales, notamment des startups afin de les relever.

« Nous devons avoir un lien étroit avec ces jeunes pousses, les impliquer. D’autant que ce secteur d’activité est plus enclin à la collaboration » , ajoute Jean-Pierre.

En bref, l’OGC Nice, emblème local, a trouvé au travers des startups un moyen de rendre plus moderne et attractive son identité. C’est aussi un moyen de la préserver et de l’amplifier. Telle est l’ambition de cette démarche d’open innovation.