Maddyness

Après son appel au secours, MoiChef évitera-t-il le naufrage ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Après son appel au secours, MoiChef évitera-t-il le naufrage ?

Pepper Pepper Pepper
156 - trending  |  
Comments
Par Iris Maignan - 18 mai 2016 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

MoiChef, spécialiste de la livraison de paniers repas dédiés aux recettes des grands chefs, lançait la semaine dernière un appel au secours sur les réseaux sociaux. La startup à rapidement besoin de fonds pour survivre. Son cofondateur, Tristan Laffontas, revient sur son histoire et ses problématiques.

Créé en décembre 2014, MoiChef se présente comme l’intermédiaire des grands chefs cuisiniers et des novices en la matière. Comment ? En livrant à ses clients un panier constitué des mêmes ingrédients que ceux sélectionnés par le chef dans son restaurant, lavés et dosés au gramme près, ainsi qu’un manuel de recettes, afin de leur permettre de reproduire les mêmes plats que les chefs, chez eux.

L’idée, c’est Tristan Laffontas qui l’a eu lors d’un repas au restaurant avec des amis. Le groupe débattait alors pour savoir si le chef allait leur livrer le secret de sa sauce ou non, et, surprise, celui-ci leur a annoncé que le « secret du chef » était un mythe et qu’il n’avait aucun problème à leur partager sa recette.

«  De là, je me suis dit qu’il manquait clairement un pont entre le savoir des Chefs et toutes les personnes qui souhaitent cuisiner leurs recettes. J’ai quitté mon poste de responsable d’agence où je manageais plus de 25 ingénieurs afin de me lancer à fond dans l’aventure « 

Tristan Laffontas quitte alors son poste afin de s’associer avec Romain Priot pour lancer MoiChef, la première plateforme de réservation de recettes de chefs à cuisiner soi-même.

Les secrets de 30 chefs, à reproduire chez soi

Le site, qui ne propose qu’une seule recette à la fois pour valoriser un chef et son savoir-faire, se rémunère sur la vente des paniers repas. Il travaille aujourd’hui avec 30 chefs et revendique 1500 plats vendus.

«  L’un des messages qui m’a le plus touché, c’est celui de l’un de nos clients disant qu’il ne savait cuisiner que des pâtes à l’eau et que grâce à MoiChef, il « était passé pour un héros » auprès des amis de sa femme « 

moichef

Pourtant, deux ans après sa création, MoiChef a du mal à survivre. En difficultés, la startup a même dû se séparer de l’un de ses collaborateurs. Elle lançait la semaine dernière un appel à l’aide sur Facebook, dans lequel elle explique être en réelle difficultés financières.

«  Malgré ces belles réussites, la réalité économique fait que nous sommes aujourd’hui au chômage. Nous ne nous sommes pas versés le moindre centime depuis la création de MoiChef : tout est réinvesti dans notre startup « 

Les deux jeunes entrepreneurs ont investit 30 000 euros de leur argent personnel dans MoiChef. Une somme qui a fondu progressivement pour payer leurs prestataires, leur site web, leurs locaux, de la communication en ligne et hors ligne, etc. La jeune pousse cherche aujourd’hui à lever 50 000 euros, afin d’accélérer sa communication.
«  Si à la fin de l’année, nous n’avons pas reçu cette somme ou réalisé suffisamment de chiffre d’affaires, nous serons obligés de mettre la fin à l’aventure « 
moichef 2

Depuis son annonce, MoiChef reçoit des centaines de messages de soutien sur les réseaux sociaux. Si des discussions sont en cours avec ses investisseurs historiques, la startup a rendez-vous cette semaine avec deux nouveaux investisseurs privés, et travaille à la mise en place d’un partenariat avec le géant AlloResto, qui cherche de son côté à monter en gamme. 

Enfin, suite aux nombreuses propositions d’aide venant d’internautes, qu’ils soient utilisateurs de MoiChef ou non, les deux entrepreneurs lançent aujourd’hui une campagne de crowdfunding sur Ulule, afin de récolter les 10 000 euros qui les aideront à « sortir la tête de l’eau ».

«  Au delà d’une bouffée d’oxygène (très bienvenue) pour MoiChef, votre aide nous permettra de réaliser des partenariats et des opérations de communication qui augmenteront notre notoriété auprès des parisiens « 

Par

Iris Maignan

18 mai 2016 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge