Avec 500% de croissance en 2015, Realytics booste son outil de « TV Tracking » à l’international

Créée fin 2013 par 4 amis ingénieurs (Guillaume Belmas, Sébastien Monteil, Grégory Bittan et Vincent Nguyen-Huu), la startup Realytics s’est attaquée depuis à un marché jusqu’alors peu exploré : les statistiques des média offline. Considérée comme leader sur son segment, la jeune pousse souhaite désormais accélérer son développement.

« Au cours de nos expériences professionnelles, nous avons constaté l’absence d’outils statistiques en temps réel efficaces sur un grand volume de données. Ensemble, nous avons eu l’idée de développer un outil analytics spécifiquement pensé pour aider le marché des média offline« , raconte Guillaume Belmas, CEO de Realytics. Et si cela fonctionne aujourd’hui, c’est notamment grâce à la pertinence de l’outil, qui répond aux besoins du marché. Le besoin en data étant présent pour tous les canaux en ligne, les 4 fondateurs ont donc saisi l’opportunité de répliquer ce modèle pour devenir le spécialiste du « TV Tracking ».

realytics data tv

Guillaume Belmas se souvient même d’une anecdote au début de la TNT HD. « Quand nous avons dû nous répartir les chaînes de la TNT et les regarder toute la nuit pour horodater les spots de pub à la main, nous avons même été obligés de regarder les films érotiques de la TNT…« 

Retour sur les différentes étapes

A la fin de l’année 2013, la startup vient tout juste de se lancer et intègre alors la 5ème promotion de l’accélérateur de Numa. Un dispositif d’accompagnement qui mobilise toute l’équipe et qui se concrétise par la signature des premiers clients dès 2014 (dont Danone), et d’une levée de fonds dont le montant n’a pas été communiqué. Fin 2015, Realytics enregistre son centième client.

« Depuis notre création il y a deux ans, nous avons construit notre crédibilité et confirmé notre positionnement sur le marché français, sur lequel nous sommes considérés comme leader. Nous souhaitons poursuivre maintenant notre développement à l’international «  

Et c’est chose faite depuis le début de l’année 2016 avec l’ouverture d’un bureau en Allemagne et la signature d’un partenariat avec Deezer pour 5 pays en mai dernier. Avec 500% de croissance en 2015, la jeune pousse – alors composée d’une vingtaine de personnes – ne cesse d’accélérer et de recruter. A ce jour, plusieurs postes de développeur, administrateur systèmes, chargé d’études média, data scientist, data engineer sont ouverts dans cette société labellisée HappyAtWork.

« Nous accélérons notre développement à l’international sur les marchés où la publicité offline est mature. Nous travaillons au développement de nouveaux produits. Et ces produits capitalisent toujours plus sur la data ; l’analytics radio et un produit d’analyse prédictive, afin d’emmener le marché vers l’achat programmatique TV« . Et pour accélérer les demandes des agences et des annonceurs, la startup va devoir s’entourer à nouveau de partenaires financiers, pour boucler une levée de fonds, afin de renforcer la R&D et toujours capitaliser sur l’international (Espagne, Italie, Uk…).