Teqoya promet de vous permettre de respirer chez vous comme en pleine nature !

Créée par 5 cofondateurs en 2015, Teqoya est une société française qui développe des solutions intelligentes permettant à chacun d’améliorer et de gérer la qualité de son air intérieur. Présentés au CES à Las Vegas en janvier 2015, les purificateurs d’air Teqoya sont entièrement fabriqués en France. Pierre Guitton, fondateur de Teqoya a répondu à nos questions.

Quel est votre constat de départ ?

L’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur : les meubles, les produits ménagers, les peintures, parfums, déodorants… Beaucoup de produits du quotidien émettent des gaz et particules fines toxiques qui s’infiltrent dans les voies respiratoires et sont nocifs pour la santé. En effet, elles sont responsables de maux de têtes, irritations des yeux, bronchites, asthme, et des pathologies plus grave tels que le cancer, les AVC et autres maladies cardio-vasculaires. En Europe, 100 000 décès par an sont directement imputables à la pollution intérieure, selon l’OMS. Pourtant, en France, ce problème de santé publique n’est pas prioritaire et personne ne semble s’en inquiéter.

Quelle est votre solution ?

Teqoya a développé une technologie qui permet de traiter ces particules fines toxiques : l’ionisation négative. L’ionisation consiste à enlever ou ajouter des charges à des molécules afin de les transformer en ions positifs ou négatifs. Les ions négatifs sont présents en grande quantité dans les milieux naturels (cascades, montagne, forêt), c’est ce qui rend l’air vivifiant. En quelques mots, les ioniseurs Teoqya recréent les conditions de création d’ions négatifs tels qu’elle existe en pleine nature et éliminent les particules fines.

Quel est votre business model ?

La particularité de Teqoya consiste en sa production 100% made in France : les produits sont fabriqués dans la région de Bordeaux et la recherche est faite au sein de trois laboratoires français. Pourtant, 80% des ventes sont faites à l’export, en Chine notamment, où la problématique de la pollution intérieure est au cœur des préoccupations.

Nous prenons le contrepied des habitudes de design actuelles : longue durée de vie, basse consommation d’énergie, pas ou peu de consommables. Pour préserver notre planète et notre portefeuille.

Pouvez-vous nous raconter votre plus belle anecdote de startuper ?

J’ai filmé le témoignage d’un enfant asthmatique qui utilisait notre purificateur. Je venais de filmer le témoignage de sa maman, je ne savais pas ce qu’il allait dire. Je lui avais juste dit :  » Sois naturel, dis ce que tu penses en toute franchise. » Il a répondu en 15 secondes :  » Je suis asthmatique et depuis que j’utilise un Teqoya, je respire mieux et j’ai arrêté mon traitement « . Ce témoignage – qui prouve le bien que l’on peut faire aux gens – m’a fait beaucoup de bien !

Quelle a été votre plus grosse galère ?

De répondre à un appel à projet, un gros dossier, pour rien. On doit se concentrer sur le développement de SON projet, pas essayer de le faire entrer dans les cases dessinées par d’autres.

Recherchez-vous actuellement des fonds ?

Oui, mais ce n’est pas notre priorité. On veut vendre, avant tout, et continuer de développer notre gamme et notre technologie.