Lemonride, la startup qui veut égayer les courses VTC avec ses tablettes connectées

En équipant les VTC de tablettes 4G accompagnées de nombreux services, Lemonride agrémente les trajets des utilisateurs et aide les conducteurs à développer leur clientèle.

En deux mois d’existence, Lemonride a déjà équipé 200 VTC et avance au rythme frénétique de 4 véhicules par jour. Son crédo ? Rendre les courses en VTC plus agréables. « Les VTC sont dans une démarche de qualité. Ce que les chauffeurs veulent c’est se différencier de la concurrence« , pense Hugues de Laubadère,  CEO de Lemonride. Bouteille d’eau, habitacle impeccable, systèmes de paiements variés, les VTC ont en effet déjà bon nombre d’atouts. Mais depuis deux mois, la startup les aide à aller encore plus loin en leur proposant une galaxie de services accessibles depuis une tablette.

Au programme pour les passager ? Des contenus proposés par les partenaires de la jeune pousse (Euronews traduit en cinq langues, Cosmopolitan, 20 minutes mais aussi Maddyness), des reportages culinaires, des jeux, des activités comme des mini séances de relaxation et surtout, le Wifi auquel ils peuvent se connecter le temps de la course etc.

Côté conducteurs, Lemonride propose une palette variés de services parmi lesquels un système de paiement et un système de surveillance par le biais d’un logiciel qui va compresser les données, les archiver et horodater les images capturées par la caméra de la tablette. Afin d’aider les conducteurs à développer leur clientèle, la tablette permet également aux passagers de réserver leurs courses futures. Et le petit plus qui ne sera pas pour déplaire aux conducteurs qui officient dans des villes très touristiques : l’appareil est équipé d’un traducteur vocal automatique.

Le tout fonctionne sur abonnement (à partir de 49 euros par mois) qui comprend à la fois l’écran, la carte 4G et un panel de services avec en option le terminal pour les cartes bleues ainsi que la vidéo protection. Développée par les deux ingénieurs de Lemonride, la technologie peut être gérée à distance, que ce soit l’agrégation des flux, leur diffusion mais aussi les opérations de maintenance.

L’objectif de Lemonride ? Équiper 500 véhicules d’ici fin 2016, ce qui ne devrait pas être très compliqué au vu de l’appétence des chauffeurs…. Trois recrutements sont à prévoir pour la jeune pousse qui se finance pour le moment sur fonds propres avant de lever des fonds pour se développer à l’international.