Maddyness

8 startups indispensables aux sous-doués de la casserole

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

8 startups indispensables aux sous-doués de la casserole

Pepper Pepper Pepper
183 - trending  |  
Comments
Par Farid Khedri - 28 juillet 2016 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Le drame du frigo vide. Récurrent chez les actifs urbains, conjugué à une harassante journée de travail, il est souvent l’une des composantes de l’absence de motivation à cuisiner. Par chance, la tendance foodtech permet de pallier cette absence de motivation/compétence/temps (rayez la mention inutile) et redonne à chacun l’espoir de pouvoir manger sainement, sans salir son tablier !

Nestor – La brasserie numérique

À l’origine de Nestor, trois étudiants entrepreneurs : Benoit, Sixte et Joseph. La startup offre un service de livraison de plats de qualité pour le déjeuner. Les menus, qui comprennent une entrée, un plat et un dessert, sont préparés chaque matin par des chefs. Pour 15 euros, ils sont livrés chauds et dressés. Il n’aura fallu que quatre mois à la jeune pousse pour atteindre les 70 repas livrés par jour. Aujourd’hui, après un peu plus d’an d’existence, Nestor peut se vanter de livrer près de 1 000 repas chaque jour.

13620154_1744114739197400_6130932173757160935_n

Un diner en ville – Des dîners savoureux en 5 minutes

Les box de Un dîner en ville permettent de réaliser des plats de niveau professionnel simplement à l’aide d’une casserole d’eau ! Et promis, il n’y a pas que des pâtes ! Le crédo très particulier d’Un diner en ville ? La cuisine sous vide à juste température ! Kesako ? Grâce à son innovation technologique, la jeune pousse permet à n’importe qui de réaliser des cuissons parfaites ! Les pièces (viandes, poissons, accompagnements et sauces) sont préservées sous vide. Il suffit de les plonger dans une casserole d’eau chaude, de surveiller l’indicateur de cuisson situé sur l’étui et de retirer l’ingrédient au bon moment pour qu’il soit cuit selon son goût. Ce mode de cuisson, sans graisse, sans odeur, mais surtout on ne peut plus facile, préserve les vitamines et oligo-élements des aliments et garantit des plats inratables. Jusque là utilisée uniquement par les professionnels de la gastronomie, la cuisson sous vide est aujourd’hui rendue accessible par Un diner en ville dont les produits sont déjà commercialisés dans de nombreuses enseignes. Vous n’auriez jamais cru pouvoir cuire votre pièce de boeuf à l’eau, n’est-ce pas ?

undinerenville

Foodchéri – Des livraisons express

Chaque jour les chefs de Foodchéri préparent trois plats faits maison. Grâce à l’application mobile et au site internet, le client peut précommander son repas ou se faire livrer « en express », en moins de 20 minutes promet la startup. Comment ? À la façon des Uber, les livreurs Foodchéri arpentent les rues en vélo. Dès qu’une commande est passée, ils reçoivent une alerte sur leur smartphone et peuvent se rendre sur le lieu de livraison. Bonus : les livreurs sont formés pour conseiller les clients sur la cuisson, l’accompagnement etc.

10429826_840376746031992_6574575781495945510_n

Viz’Eat – La table comme réseau social

La plateforme Viz’Eat met en lien des hôtes acceptant de partager leur table avec des voyageurs. Dans plus de 60 pays, plus de 9 000 hôtes reçoivent des touristes curieux de découvrir une région ou un pays différemment. Cofondée en 2014, la startup de  Camille Rumani et Jean-Michel Petit a réussi à racheter plusieurs de ses concurrents, comme Cookening ou Live my Food, et se positionne désormais comme leader européen du social dining.

13173830_1704757143099496_6329934243254498286_n

Mamie Régale – Du lien social et de bonnes recettes de grands-mères

Fondée en 2015 à Toulouse, Mamie Régale met en lien des retraités isolés avec de jeunes (ou moins jeunes !) actifs n’ayant pas le temps de cuisiner. Pour éviter tout gaspillage, la startup fonctionne à flux tendu : les utilisateurs passent commande 48 heures en avance. Le « Tocqué », un autoentrepreneur, reçoit toutes les commandes de sa zone de livraison. Il est responsable de l’approvisionnement des Mamies, du respect des règles d’hygiène des cuisines des mamies ainsi que des livraisons.

Cook Angels – Le prêt-à-cuisiner

Cook Angels, ce sont de bons petits plats faciles à faire. Puisque la cuisine passe aussi par le plaisir de la préparation, Cook Angels livre tous les ingrédients dosés, épluchés et coupés nécessaires à la réalisation de la recette choisie par l’utilisateur. Celui-ci n’a plus qu’à suivre les instructions à la lettre de la fiche-recette pour donner naissance à son plat. Depuis quelques semaines, la jeune pousse propose également une formule abonnement, qui permet de se voir livrer, deux fois par semaine, son dîner ou son déjeuner. Fini les « qu’est-ce qu’on mange? » !

13339661_1308854165810650_5760078517329755905_n

Foodette – Cuisiner des ingrédients de qualité rapidement

Foodette ressemble à Cook Angels, à ceci près que les clients reçoivent de véritables paniers d’ingrédients pour réaliser non pas un plat unique mais 3 ou 4 recettes par semaine. Lors de la commande, il suffit également d’indiquer le nombre de personnes composant le foyer pour recevoir chaque semaine la juste dose d’ingrédients nécessaires à l’élaboration de plats qui varient très régulièrement. Accompagnés de fiches recettes on ne peut plus claires, les ingrédients sont frais, et dénichés en circuit-court. Pas de fraises d’Espagne à l’horizon donc ! Au menu cette semaine : poulet à la mode de Bahia, pastéis de feira ou encore moqueca de peixe (on ne sait pas ce que c’est mais les images font saliver !)

foodette

MoiChef – Pour faire tout comme les grands chefs

Tristan et Romain, deux entrepreneurs toulousains, se sont lancés un défi : comment livrer des plats de chefs, préparés à partir de produits frais, tout en conservant une part de « do it yourself » ? La startup se positionne ainsi comme un intermédiaire entre les grands chefs et les cuisiniers du dimanche. MoiChef livre un panier d’ingrédients préparés ainsi qu’un manuel de recettes. La plateforme, qui souhaite faire la part belle aux chefs partenaires, ne propose qu’un plat à la fois.

Par

Farid Khedri

28 juillet 2016 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos Articles les plus lus
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge