Maddyness

Depuis 2013, Gymlib.com veut faire bouger les sportifs du dimanche

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Depuis 2013, Gymlib.com veut faire bouger les sportifs du dimanche

Pepper Pepper Pepper
435 - trending  |  
Comments
Par Farid Khedri - 29 juillet 2016 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

L’histoire de Gymlib.com est née de la frustration de ses deux cofondateurs, Sébastien Bequart et Mohamed Tazi. Leur expérience des abonnements en salle de sport n’est pas satisfaisante. Ils décident alors de mettre leur fibre entrepreneuriale à l’épreuve et créent Gymlib, un concept qui devrait démocratiser l’accès aux salles de sport.

En 2013, Sébastien Bequart et Mohamed Tazi cofondent Gymlib. Leur cible ? Toutes les personnes dont la motivation sportive est irrégulière. La solution ? Grâce à des partenariats avec de prestigieux acteurs du secteur (Orange Bleue, Neoness, CMG Sports Club etc.), la jeune pousse propose un catalogue d’offres au sein duquel les utilisateurs peuvent piocher pour ne payer que celles qu’ils consomment, sans engagement. Zumba, fitness, cardio… L’utilisateur choisit d’obtenir un pass illimité durant un à trois mois ou un nombre d’entrées, et reçoit le sésame sur son smartphone.

En 2014, la startup commence par signer un premier contrat de référence et devient ainsi partenaire des clubs Vithalles, à Montpellier. Ses prix attractifs et son système sans engagement séduisent les montpelliérains. En avril 2015, la jeune pousse intègre l’incubateur du Tremplin, premier incubateur dédié à l’innovation sportive. Cette même année, le concept de Gymlib est validé par les investisseurs avec une première levée de fonds d’un million d’euros. Un financement qui lui a permis d’employer huit collaborateurs en CDI, et de développer son réseau de partenaires. Fort de cette réussite, Gymlib poursuit son développement et rachète le français Fieldin, plateforme de réservations multisports en ligne.

gymlib620

Aujourd’hui, Gymlib, devenu Gymlib.com, est un véritable succès. Mais les débuts de la jeune pousse ne furent pas faciles. En effet, les cofondateurs se souviennent avoir presque été découragés. Ils vendaient un concept inconnu en France, qui reposait sur un business model aux antipodes de celui des salles de sport.

«  Certains nous ont pris un peu pour des fous au début ! On a dû essuyer pas mal de revers, avec des gérants qui ne croyaient pas du tout au concept et nous le faisaient savoir ! « 

Sébastien Bequart et Mohamed Tazi, cofondateurs de Gymlib.com

Après plusieurs refus, un gérant décide de leur faire confiance. La machine est lancée. Mais il faudra attendre 2014 pour que les choses s’accélèrent vraiment. Alors que Gymlib.com commence à se faire un nom, France 2 s’intéresse à la startup et leur propose un reportage sur l’émission Télé Matin. Comment refuser une telle opportunité promotionnelle ? Résultat de la diffusion : un pic de trafic qui a tout simplement fait exploser le site pendant plusieurs heures, trop récent pour recevoir autan de visiteurs simultanément. Autant dire que lorsque le journal télévisé de 20 heures de TF1 approche Gymlib en 2015, l’entreprise était parée !

Un succès qui a permis aux dirigeants de nouer des partenariats avec 1 200 salles de sports, soit un tiers du marché français. Ce ne sont pas moins de 20 000 utilisateurs que Gymlib a conquis, lui permettant de revendiquer un chiffre d’affaires en croissance mensuelle de 20%.

Évidemment, Sébastien Bequart et Mohamed Tazi n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin. Gymlib.com, qui vient de renouveler son identité visuelle, prend un nouveau virage et se lance dans le B2B. Avec une dizaine d’entreprises déjà convaincues, la startup ambitionne de développer son offre professionnelle en 2017. Mais c’est surtout le projet d’internationalisation qui retiendra l’attention. Gymlib.com souhaite s’installer dans certains pays d’Europe d’ici la fin de l’année 2016. Une version anglaise du site a même déjà été réalisée, dans le cadre de ce développement international. Pour mener à bien ces projets, Gymlib envisage à nouveau de lever des fonds.

Par

Farid Khedri

29 juillet 2016 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos Articles les plus lus
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge