Portfolio#Tourisme
19 septembre 2016
guesttoguest

GuestToGuest met la main sur son concurrent espagnol HomeForHome

Positionné comme une alternative à la location traditionnelle, GuestToGuest propose l’échange de biens immobiliers dans le but de voyager gratuitement de manière éthique et conviviale. La jeune pousse annonce aujourd’hui le rachat de son concurrent espagnol HomeForHome.

Créé en 2011 par Emmanuel Arnaud et Charles Edouard Girard, GuestToGuest ambitionne de devenir le leader du marché de l’échange de maisons entre particuliers. Fin 2013, la jeune pousse s’offre son homologue anglais Itamos, et intègre plus de 5 000 membres. Deux ans plus tard, une levée de 4 millions auprès de la MAIF lui permet de multiplier par six le nombre de ses logements disponibles et par sept le nombre de ses collaborateurs. La même année, la jeune pousse est nommée lauréate du Réseau entreprendre Paris, et de Start-up Leadership Paris.

Après avoir racheté son concurrent français Trampolinn en juin dernier, la startup continue son développement et attaque cette fois-ci le marché espagnol en rachetant son concurrent HomeForHome. Créée par Sergio Escote en 2008 au sein de Grupo Intercom, la jeune pousse espagnole est un site de référence concernant l’échange de maison.

A relire : GuestToGuest rachète Trampolinn et propose 230 000 maisons et appartements à échanger

Ainsi, près de 50 000 logements supplémentaires viennent s’ajouter aux 267 000 maisons à échanger déjà disponibles dans 187 pays sur la plateforme française GuestToGuest.

 » Grâce à l’acquisition de notre communauté par GuestToGuest, nous assurons à celle-ci sa pérennité et un accès à un plus large choix de logements à l’international « 

Sergio Escote, fondateur de HomeForHome 

Depuis 2015, la startup française a vu son nombre d’échanges multiplié par 2,5, notamment en France, suivi de près par l’Espagne. Un phénomène collaboratif qui prend de l’ampleur dans les habitudes des internautes voyageurs.

À relire : GuestToGuest annonce une levée de 4 millions d’euros auprès de la MAIF