Maddyness

Wistiki valorisé à près de 30 millions d’euros après une levée de 2 millions d’euros

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Wistiki valorisé à près de 30 millions d’euros après une levée de 2 millions d’euros

Pepper Pepper Pepper
573 - trending  |  
Comments
Par Iris Maignan - 26 septembre 2016 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Wistiki, le porte-clés connecté 100 % Made in France, vient de boucler un tour de table de 2 millions d’euros, le plus important depuis sa création. Une nouvelle opération qui valorise la startup à près de 30 millions d’euros.

C’est à force de chercher leur chat, toujours caché, que les trois frères Lussato décident de créer un objet connecté capable de répondre à un besoin universel : celui de ne plus perdre ses affaires. Wistiki voit alors le jour en janvier 2014. L’accessoire, qui s’accroche à tous les objets que l’on est censés perdre ou oublier régulièrement (sac à main, téléphone, clés), peut ainsi être déclenché via l’application smartphone dédiée, et ce dans un rayon de 30 mètres, afin de retrouver l’objet en question grâce à la technologie GPS et à la pile, d’une autonomie d’un an, qui assurent les connexions.

wistiki

La jeune pousse, valorisée à 16,5 millions d’euros en juillet 2015 suite à sa dernière levée de fonds, vient d’annoncer avoir bouclé un nouveau tour de table de 2 millions d’euros, le plus important depuis sa création. Cette opération réalisée auprès de ses actionnaires historiques, d’organismes bancaires, de compagnies d’assurances, de fonds VC ainsi que plusieurs grands patrons du CAC 40 parmi lesquels Stéphane Richard, Xavier Niel ou encore la famille Bouygues, valorise désormais Wistiki à près de 30 millions d’euros.

À relire : Wistiki, la startup qui géolocalise les objets perdus, valorisée à 16,5 millions d’euros

Des fonds qui permettront à la startup de continuer à améliorer son produit et développer de nouvelles offres B2B, en investissant dans la R&D. Elle prévoit également d’accélérer son déploiement à l’international, tout en conservant l’intégralité de sa production en France. Un développement qui passera par le recrutement d’une dizaine de nouveaux collaborateurs, principalement des commerciaux et des ingénieurs.

Si Wistiki a été l’objet connecté le plus vendu depuis 2014 dans la plupart des réseaux de grande distribution française, ses trois fondateurs estiment en effet que leur produit a désormais atteint la maturité pour pouvoir toucher d’autres étourdis, dans le reste du monde.

Wistiki en quelques chiffres

  • Créé en 2014
  • Fondateurs : Théo, Bruno et Hugo Lussato
  • Siège : Paris
  • Montant levé : NC
Par

Iris Maignan

26 septembre 2016 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Articles les plus lus du moment

Believe pourrait entrer en Bourse et valoir 2 milliards d'euros

Business
Par Anne Taffin - 11H29vendredi 13 novembre 2020
Next

Les 9 erreurs stratégiques du freelance débutant

Entrepreneurs
Par Yéza Lucas - 15H02lundi 16 novembre 2020
Next

Station F a choisi ses startups les plus prometteuses pour 2021

Business
Par Arthur Le Denn - 18H00mercredi 18 novembre 2020
Next

50 startups dans lesquelles vous aurez envie de travailler en 2021

Business
Par Geraldine Russell - 09H00mercredi 18 novembre 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge