Maddyness

97 startups françaises ont représenté la FrenchTech pendant 3 jours à Lisbonne

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

97 startups françaises ont représenté la FrenchTech pendant 3 jours à Lisbonne

Pepper Pepper Pepper
168 - trending  |  
Comments
Par Etienne Portais - 15 novembre 2016 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Après 5 années passées à Dublin, Lisbonne a accueilli du 7 au 10 novembre 2016, la conférence WebSummit. Une délocalisation qui a provoqué un sentiment de nouveauté pour les participants et les exposants, même si la recette reste globalement la même. Des startups du monde entier ont cette année encore été nombreuses à répondre favorablement aux offres commerciales de l’organisateur.

Lisbonne, capitale du Portugal, 600 000 habitants. WebSummit, conférence tech, 53 000 personnes. Lisboa a donc augmenté temporairement sa population de presque 10%, avec un public habitué des nouvelles technologies, et notamment Uber ou Airbnb. Dans le cas d’Uber, l’offre n’a ouvertement pas été suffisante pour éviter de faire grimper les tarifs lors des 3 jours. Peu de chance d’avoir une majoration inférieure à 1,9 pour un simple trajet.

En revanche, à peine arrivés sur le tarmac, les participants ont eu la chance de capter dans l’enceinte même de l’aéroport, un réseau wifi baptisé WebSummit, signe que les organisateurs avaient même réussi à déloger le wifi proposé habituellement par Vinci. Le WebSummit avait donc bien investi les lieux, et la ville de Lisbonne avait joué le jeu, reniflant certainement la bonne affaire en matière de développement économique.

Pour son cinquième anniversaire, la conférence avait donc pris place au sein du FIL, la Feira Internacional de Lisboa. En tout, 4 grands halls (1 pour l’accueil global et le vestiaire et 3 autres pour les exposants) ainsi que la MOE Arena ont été réservés et agencés pour accueillir plus de 50 000 personnes.

50 000 participants annoncés

Les startups Alpha ou Beta ont alors, à tour de rôle, pris possession de ce qui allait être leur stand pour la journée, avant de céder leur place pour la journée suivante. Cela valait certainement le coup pour le premier et le second jour. En effet, la journée du jeudi semblait plus vide, surtout en plein après-midi où les départs se faisaient nombreux depuis la file de taxi.

Au milieu de tout cela, on y croise également les habitués des événements de grande envergure, dont certaines mauvaises langues. Vous trouverez toujours quelqu’un pour déclarer que les stands étaient trop chers, qu’il n’y avait pas autant d’investisseurs qu’annoncés, que les startups étaient moins innovantes que les années précédentes. Pour autant, la tendance de l’AI était belle et bien présente. L’Intelligence Artificielle était donc la tendance phare, celle qui « s’apparente à la nouvelle utopie technologique : disruption très importante dont les vraies conséquences sont encore à venir » selon le fonds d’investissement Serena Capital, qui a notamment repéré de nombreuses conférences à ce sujet.

Le WebSummit est un événement au sein duquel se croisent des milliers de personnes. Et un salon demande de la préparation et une stratégie bien précise pendant et après les 3 jours. Parce que tout cela va vite, il faut qualifier les échanges rapidement et ne pas hésiter à interpeller les bonnes personnes en direct dans les couloirs (grâce aux badges de couleur) ou via l’application dédiée. A titre d’anecdote, certains visiteurs allaient jusqu’à retourner leur badge pour éviter qu’on les interpelle, principalement des investisseurs et des journalistes. Parce que oui, ces 2 typologies de personnes sont les principales cibles des startups présentes, qui ont besoin de 2 choses : de visibilité et de financement.

Whaller

Et la FrenchTech dans tout ça ?

L’événement s’est voulu résolument tourné vers les autres pays, notamment européens. A l’instar de Business France et de la FrenchTech, les délégations ont aussi fait le choix d’exposer et expliquer les programmes lancés dans leur pays respectif. Un optimisme ambiant régnait avant que les résultats de l’élection présidentielle américaine ne tombent.

Swedish Hotspot Web Summit Lisbonne Canada Web Summit Lisbonne Spain Tech Web Summit Lisbonne

Le stand Business France était un peu le point de ralliement de tous les Français présents sur place, ce qui a notamment apporté aux startups sélectionnées pour l’occasion, beaucoup de contacts qualifiés que ce soit des grands groupes, des médias ou des investisseurs. C’est notamment le cas de Plussh ou Agorize, qui ont réussi à provoquer l’intérêt de plusieurs gros prospects potentiels, de Golod qui prépare le lancement de sa campagne de financement participatif ou de iiContact qui multiplie les pitchs depuis son lancement officiel en septembre 2016.

De belles histoires ont aussi été annoncées sur place. Neomy y a appris qu’elle allait faire partie du prochain batch de Y Combinator, le lyonnais Tilkee dépasse les 100 000 euros de CA par mois, Slaask, Pocket Result, Weenect et CBien préparent un second tour de table, SuperProf est désormais dans 8 pays, Plussh et Whaller se sont associés et annoncent leur collaboration, tandis qu’Algolia ne cesse d’accélérer son développement avec une équipe de 65 personnes. C’était d’ailleurs la seule startup française à prendre un stand pour les 3 jours, aux côtés d’éditeurs de logiciel comme SimilarWeb, Intercom, FullContact et Mixpanel.

A relire : les 15 startups sélectionnés par Business France pour le Web Summit

Une chose est sûre : le WebSummit ne compte pas arrêter son développement et vise 80 000 visiteurs en 2017. Des affiches posées à l’initiative de l’organisateur annonçaient le recrutement de Data Scientist. L’événementiel serait donc l’affaire de base de données scientifiquement ordonnées pour créer du contenu adéquat.

Business France Web Summit Lisbonne

Liste des startups inscrites comme françaises lors du WebSummit 2016

2GatherHerveNelioSphere
AedmapHopen FamilyNestincloudSquadata
AgorizeHopizenOptionizrStarset
AmanoHOSTELPOutscaleSuperprof
ArchimaterialHuppOzonSwabbl
AzaleadiicontactPayabiSwike
BeeSharyInfluence4youPharma ExpressSwiper
BitHappyInnovOrderPlatform.shTasteHit
Bofaniinside.CloudPlusshTeam8
BookMyHeloInternet Memory ResearchPocket ResultThe Florsit Hub
Brand & CelebritiesInterviewAppPoochie’sTilkee
Buzz&GoIt’s AlivepredesireTotel Experience
CBienKayoPunke.rsupclap
CherryotKeeeXQuorumUyolo Fund
CityDriveLe Marteau RougeRCI MobilityVeraCash
ClustaarLM Sport TourismRealyticsVERSEO C&S
CodinGameLogmatic.ioRecast.AIViljoen Design
CopSonicMagencySeeqleWeenect
craft aiMailClarkShoprunbackWePetsitty
Deep AlgoMailjetSkeyecodeWhaller
DomraiderMaLoHeSmarter TimeWired Beauty Technologies
Entr’UPMapwizeSpartedXeno Gaming
EventilMobility WorkSpeachmeYou2You
GOLODMultivoteSpendeskYupeach
Zipli

 Merci Vivian pour le décompte

Par

Etienne Portais

15 novembre 2016 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge