Portfolio#Transport
12 décembre 2016

Sea Bubble lève 3 millions d’euros pour faire décoller ses voitures volantes

Sea Bubble vient de boucler une nouvelle levée de fonds de 3 millions d’euros auprès de la MAIF. Des fonds qui permettront à la startup de développer son concept de voitures « volantes ».

Lancée par le navigateur Alain Thébault, également inventeur de l’Hydroptère, Sea Bubble développe un concept de voitures volantes en forme de bulles, capables de « voler » au dessus de l’eau sans bruit, sans vagues, et sans émettre la moindre émission de CO2. Une véritable alternative écologique aux transports urbains classiques, qui a déjà séduit plusieurs villes, à commencer par Paris qui devrait voir s’installer une flotte test sur la seine à l’été 2017.

sea bubble

Encouragé à son lancement en 2016 par une première levée d’un million d’euros bouclés auprès d’Henri Seydoux, Partech Ventures et de plusieurs Business Angels, Sea Bubble accueille désormais le fonds MAIF Avenir à son capital, après un tour de table de 3 millions d’euros. De quoi permettre à la jeune pousse d’accélérer le développement de son premier prototype, actuellement en cours de construction chez un sous-traitant d’Airbus Hélicopters, et dont la capacité de transport est prévue pour quatre personnes assises, en plus du pilote.

Si le premier « vol » du prototype devrait s’effectuer d’ici fin janvier, les premières expérimentations dans les villes, elles, débuteront à l’été 2017. Outre Paris, les villes  deLondres, Melbourne, Sydney et Miami s’intéressent également au projet.