Il y a maintenant un an, Bouygues Télécom officialisait le lancement d'Objenious, sa dédiée à l'internet des objets. L'occasion de faire le point sur les résultats de la filiale avec son président Stéphane Allaire.

Le 2 février 2016, Bouygues Telecom annonçait renforcer sa position dans l’internet des objets avec la création d’une filiale dédiée et indépendante, Objenious. Celle-ci, dirigée par Stéphane Allaire et composée d’une vingtaine de collaborateurs, se donnait alors pour mission de connecter des millions d'objets grâce au réseau LoRa, déployé par Bouygues Telecom, avec un objectif affiché de 4 000 premières antennes déployées en un an.

" Notre premier enjeu était vraiment de déployer notre réseau. Nous avons pu profiter tout au long de l'année de l'avantage d'un grand groupe comme Bouygues, notamment pour l'aspect financier, mais aussi de l'agilité d'une startup, afin d'appréhender au mieux la révolution de l'internet des objets "

Stéphane Allaire, président d'Objenious

Mais où en sont-ils réellement un an plus tard ? Avec plusieurs dizaines de millions d'euros investis dans ce déploiement, Objenious annonce avoir rapidement atteint son objectif de 4000 antennes installées sur le territoire français, s'imposant ainsi comme le leader des réseaux LoRa pour l’Internet des objets en France. Une présence qui lui permet de couvrir aujourd’hui 93% de la population et plus de 30 000 communes représentant 84% de l’hexagone.

" À notre lancement, on voulait que les professionnels dotés d'un projet IoT viennent nous consulter pour adhérer à nos services. On peut aujourd'hui dire que cet objectif a été largement atteint "

Stéphane Allaire

Le réseau d’Objenious, qui permet à ses clients de connecter des objets pour recueillir simplement des données dans des endroits qui n’étaient jadis pas couverts tout en évitant de déployer des infrastructures de réseaux privés complexes et onéreuses, revendique ainsi 40 clients à ce jour, grands groupes ou startups. Parmi eux, la Communauté des Communes, Pays D’Apt Luberon, qui va développer un service de télé-relève pour ses 10 000 compteurs d’eau via le réseau LoRa d’Objenious. 

2017, l'année de l'international

Alors qu'Objenious signait, en mai 2016, un accord avec l’entreprise Senet, afin de couvrir 225 villes et 23 États américains pour plus de 50 millions de personnes, la startup accélère sa stratégie de développement à l’international en signant un nouvel accord de roaming avec Digimondo, filiale d’E.ON, pour couvrir toute l’Allemagne.

" Aller chercher des antennes dans d'autres pays, c'est beaucoup d'investissement. Le roaming nous permet de mettre en place des accords avec d'autres opérateurs pour que chacun bénéficie du bon réseau de l'autre, à faible coût "

Stéphane Allaire

Objenious, qui ne communique aujourd'hui pas sur son chiffre d'affaires, prévoit enfin de passer en phase de "production" en 2017 avec ses clients. Celui-ci, qui a déjà signé une centaine d’accords avec des partenaires grossistes, revendeurs, intégrateurs, solution et device makers comme Distrame, Stackr, Ecosystemic, Ingram, ou Sensing Labs, appuiera enfin sa stratégie cette année  sur la vente indirecte, afin de permettre au plus grand nombre de proposer des solutions à leurs propres clients en s'appuyant sur les services d'Objenious.