Maddyness

Arnault, Leclerc, Dassault… Les entrepreneurs préférés des Français sont-ils vraiment à l’image de l’écosystème ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Arnault, Leclerc, Dassault… Les entrepreneurs préférés des Français sont-ils vraiment à l’image de l’écosystème ?

Pepper Pepper Pepper
156 - trending  |  
Comments
Par Iris Maignan - 02 février 2017 / 00H00 - mis à jour le 03 mars 2020

À l’occasion du 24ème Salon des Entrepreneurs de Paris, BVA dévoile la côte de popularité des entrepreneurs français. En tête du classement : Bernard Arnault, Michel-Edouard Leclerc et Serge Dassault. Trois patrons qui semblent aujourd’hui bien loin de l’écosystème entrepreneurial français actuel.

Pour la deuxième année consécutive, BVA a réalisé pour Les Echos Entrepreneurs et Le Parisien Economie le palmarès des Entrepreneurs préférés des Français. Cette enquête, réalisée auprès d’un échantillon de 1227 Français âgée de 18 ans et plus, sélectionnés selon la méthode des quotas, a permis de mettre en avant la plupart des grands patrons français, reconnus pour leur capacité à diriger et avoir fait grandir des entreprises à succès.

Bernard Arnault en tête pour la seconde année consécutive

Comme l’an dernier, c’est Bernard Arnault qui truste la première place du podium. L’homme de 64 ans, propriétaire du groupe de luxe LVMH, a été élu meilleur entrepreneur de France à 36 %, juste devant Michel-Edouard Leclerc à 34 % et Serge Dassault à 33 %. Martin Bouygues et Vincent Bolloré occupent les 4ème et 5ème places du classement, cités respectivement pas 28 et 23 % des Français.

« La réélection consécutive de Bernard Arnault en première place du podium n’est pas étonnante. C’est aujourd’hui le seul entrepreneur français à se hisser dans le top mondial, aux côtés de Bill Gates, Mark Zuckerberg, Jeff Bezos ou encore Amancio Ortega. Les quatre entrepreneurs suivants du classement ont en commun, avec lui, d’avoir su hisser leur entreprise familiale au rang de grande entreprise mondiale. Leurs talents de fin stratège et de visionnaire reconnus de tous en font les fleurons de l’entrepreneuriat français » commente Xavier Kergall, Directeur général du Salon des Entrepreneurs dans le communiqué.

Mais ces hommes reflètent-ils vraiment l’écosystème entrepreneurial français ? Si l’on ne peut aujourd’hui pas douter des qualités entrepreneuriales et managériales de Bernard Arnault, on peut se poser des questions sur l’établissement de ce classement, alors même que ce dernier est propriétaire des médias à l’origine de cette étude. Et ces hommes, tous présents dans les 100 premières fortunes de France (Bernard Arnault est 2e, Serge Dassault 5e…), sont-ils vraiment à l’image de tous les entrepreneurs français ?

Les jeunes entrepreneurs en retrait

Pas vraiment, et l’étude le concède :  » La position dans le classement est également liée à la notoriété de l’entreprise et celle de son dirigeant. Les créateurs d’entreprises à fort potentiel encore méconnues du grand public (OVH, Criteo, SigFox…) restent confinés au bas du classement « , précise Xavier Kergall dans le communiqué de BVA.

Il est aujourd’hui clair que l’image qu’ont les Français des entrepreneurs reste confinée à de grandes fortunes, certes admirables pour ce qu’elles ont accompli, mais bien loin des réalités actuelles des jeunes entrepreneurs, souvent inconnus du grand public malgré un mérite non négligeable.

Heureusement, si certains entrepreneurs du numérique suivent dans le classement comme Xavier Niel, Frédéric Mazzella et Jacques-Antoine Granjon, qui totalisent respectivement 12 % et 11 % des mentions, Guillaume Gibault, le fondateur du Slip Français, a quant à lui été nommé (et de loin) le jeune entrepreneur le plus prometteur en France aux yeux des Français. Avec 30 % des votes, il représente le mieux l’avenir du pays devant Boris Saragaglia de Spartoo (16 %) et Fany Péchiodat, fondatrice de MyLittleParis (11 %).

À noter la première de Frédéric Mazzella au classement des entrepreneurs symbolisant l’avenir de la France, juste devant Xavier Niel et Jacques-Antoine Granjon.  » Les hommes du panel positionnent même Xavier Niel en premier (34 %), tandis que les seniors (65 ans et plus) conservent une vision plus traditionnelle de l’économie, en citant en priorité Serge Dassault (30 %) », précise BVA.

Retrouvez le classement intégral ici.

Par

Iris Maignan

02 février 2017 / 00H00
mis à jour le 03 mars 2020
Articles les plus lus du moment

Les développeurs, divas des temps numériques ?

Business
Par Clément Sorel, Recruteur IT chez Zenika - 11H00samedi 12 septembre 2020
Next

Les outils pour rebondir vite et bien

Entrepreneurs
Par Maddyness, avec Salesforce - 06H07mardi 08 septembre 2020
Next

PGE et report de charges : ne vous faites pas surprendre par les remboursements

Finance
Par Maddyness, avec Salesforce - 06H05mardi 08 septembre 2020
Next

À La Courneuve, un incubateur veut faire passer le périph' aux VC

Business
Par Arthur Le Denn - 17H45mercredi 16 septembre 2020
Next

Impact et performance, un duo compatible ?

Business
Par Maddyness, avec Salesforce - 06H09mardi 08 septembre 2020
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge