Actus#beautytech
22 mars 2017

FlexyBeauty lève 1,5 million d’euros et double ses effectifs en 2017

La startup française, lancée en 2014, compte sur cette première enveloppe d'1,5 million d'euros pour s'assurer une place de choix dans le secteur des logiciels SaaS à destination des professionnels de la beauté et du bien-être. Son objectif : équiper plus de 10 000 salons d'ici 2019. 

Le secteur de la beauté et du bien-être n’échappera pas au numérique. Un constat sur lequel Ilan Koskas (ex-Pixmania) et Sébastien Beaujard (ex-EidosMedia) s’appuient, depuis 2014, pour développer FlexyBeauty, un logiciel SaaS dédié aux professionnels du domaine. Leur idée : leur proposer une solution simple, tout-en-un et dédiée pour gérer leurs salons, et ainsi attirer et fidéliser leur clientèle.

Un pari réussi, puisque la startup revendique aujourd’hui plus de 1200 salons de coiffure et de beauté équipés de sa solution, qui réunit un logiciel de caisse, la réservation en ligne et une boutique en ligne, avec site web et application mobile. De quoi lui donner aujourd’hui envie de passer à une nouvelle étape de son développement, en levant 1,5 million d’euros auprès du fonds NewFund.

flexybeauty site

Une première enveloppe qui lui permettra de s’imposer sur le marché des logiciels SaaS à destination des professionnels de la coiffure et de la beauté, alors même que la Loi de finances 2016 oblige l’ensemble des commerçants, dont les salons de coiffure et de beauté, à s’équiper d’une caisse certifiée d’ici au 1er Janvier 2018. Un contexte favorable pour FlexyBeauty, qui vise ainsi 10 000 salons équipés en 2019.

La jeune pousse, composée de 15 collaborateurs, prévoit ainsi de doubler ses effectifs d’ici la fin de l’année, en recrutant notamment de nouveaux talents sur le marketing, la vente et le développement informatique. Depuis 2015, l’offre de FlexyBeauty est commercialisée sur abonnement, à partir de 29 euros par mois. Celle-ci s’adresse à tous types de professionnels du secteur, coiffeurs, esthéticiennes à domicile, salons de toutes tailles ou grandes chaînes. Un concept qui a déjà séduit, en autres, le Boudoir du regard et le groupe Provalliance (Franck Provost).