Dans les écouteurs de Frédéric Mazzella, CEO de BlaBlaCar

Entrez chaque mois dans l’intimité musicale d’un ou une leader de la scène tech mondiale avec le webzine musical (d)étonnant Indeflagration. Ce mois-ci, immersion dans les écouteurs de Frédéric Mazzella, CEO de BlaBlaCar.

Une chose que l’on sait peu sur le CEO de BlaBlaCar, c’est qu’il pianote aussi bien qu’il pilote ! À la tête de l’entreprise qui fait voyager en moyenne près de 110 000 personnes par jour de manière solidaire, Frédéric Mazzella est aussi un vrai passionné de musique. Ancien du Conservatoire de Paris au piano et violon, il aurait de ses propres dires « tout plaqué » si son morceau de trip-hop Hightech avait passé le cap des demi-finales au concours CQFD des Inrocks en 2005 [impossible de mettre le doigt dessus malheureusement].

À relire : Dans les écouteurs de Roxanne Varza, directrice de Station F

Un mélomane n’est pas de trop au pays des licornes, pour représenter aussi bien la culture que la réussite à la française. Surtout lorsqu’il s’agit de la « plus grande star française de l’Internet » (et c’est Xavier Niel qui le dit).

Indeflagration et Maddyness se sont donc plongés avec intérêt dans les écouteurs de Frédéric Mazzella, avec pour résultat une playlist aussi fascinante que chaotique.

Playlist – Dans les écouteurs de Frédéric Mazzella

Jazz, pop, rock, post rock, dance, électro, techno (?!). Personne ne savait qu’il était possible de faire aussi divers en une quinzaine de morceaux. Cette playlist brasse aussi large que la communauté de BlaBlaCar, sacrébondidiou !

Mais cette diversité des styles est l’arbre qui cache une forêt de grande qualité. Une perle de Lorde moins en vue que son tube Royals (qu’on a envie de jeter par la fenêtre), la même chose pour Daft Punk (qui se souvient de Tron ?), le fascinant Anja de Karsh Kale dans un écho intéressant avec Desert Rose de Sting, le post-rock d’Archive que seuls les vrais connaissent… À côté de ces découvertes, figurent Crazy de Gnars Barkley (« Parce que quand on est entrepreneur, on est toujours un peu fou ») et le détonnant Saint Claude de Christine and The Queens.

Bref, Frédéric Mazzella a concocté la playlist de ton prochain roadtrip. Tu pourras même faire croire que tu le connais personnellement. Après tout, il faut bien meubler la conversation avec ton covoitureur…

Découverte du mois, proposée par notre bot

Notre bot de sélection musicale est plutôt paramétré pour sortir des morceaux dont personne n’avait jamais entendu parler. Mais cette fois-ci, il a craqué pour le nouveau Lorde. Oui, il aime Lorde notre petit bot. Comme Frédéric Mazzella, et plus de 16 millions d’autres personnes en seulement 5 jours.

(On n’a pas encore réellement de bot curateur de musique, mais on y réfléchit.)

Green Light de Lorde : la confirmation

Avec Green Light, Lorde se livre. Tant par le choix des mots que sa voix, dont elle exploite tous les registres en enchaînant couplet-refrain-bridge-chorus à toutes les hauteurs. Ça danse, ça chante bien, le clip est beau. Bref, le premier tube de 2017 est pour le compte de la Britannique et Taylor Swift n’a qu’à bien se tenir.

Mention spéciale à la première phrase du morceau : « I do my makeup in somebody else’s car ». C’est sûr, Lorde utilise BlaBlaCar.

À propos d’Indéflagration : Distributeur officiel de pépites sonores depuis août 2013, Indeflagration est un média détonnant et multi-supports, conçu pour vous accompagner sur le chemin de (re)découvertes musicales insoupçonnées. Au programme : chroniques, live reports, interviews, playlists et sessions lives exclusives