« On n’a plus envie d’être dans des open spaces uniformes qui rappellent American Psycho »

Le géant américain du coworking WeWork, déjà présent dans 13 pays, vient d’ouvrir son premier espace en France, à Paris.  Séverin Naudet, ex-VP chez Dailymotion et ancien conseiller numérique du premier ministre, est nommé à la tête de la filiale française.

Quoi de mieux qu’un espace de travail qui combine bureaux spacieux, services haut de gamme à la carte, boissons à volonté, ateliers et surtout la possibilité de rejoindre un réseau d’entreprises et d’entrepreneurs mondial ? La formule a de quoi faire rêver, et c’est pourtant ce que propose WeWork, le spécialiste américain du coworking lancé en 2010 par Adam Neumann et Miguel Mckelvey. 

wework berlin

WeWork Berlin

Et alors que les deux entrepreneurs ont déjà réussi à implanter leur concept dans 30 villes – dont Londres, Berlin, Shanghai, Los Angeles ou Tel Aviv – et 12 pays à travers le monde, c’est désormais en France, et plus précisément à Paris, qu’ils ont décidé de poser leurs valises depuis le 3 avril. Un nouveau projet porté par Séverin Naudet, ancien vice-président de Dailymotion et ex-conseiller du premier ministre en 2007, alors nommé directeur général de WeWork France.

« Quand on s’est rencontré avec Adam Neumann, on s’est rendu compte qu’on partageait cette vision d’une société qui change profondément. Aujourd’hui, les usages de la population active sont différents. Les millenials qui représentent la moitié de cette population revendiquent une économie du partage. Ils considèrent que leur talent a une valeur, qu’ils veulent donner du sens à leur vie professionnelle et que leur cadre de vie est plus important que leur revenu. C’est à ce changement de paradigme social que WeWork répond », explique Séverin Naudet, avant d’ajouter « qu’on n’a plus envie d’être dans une tour sans âme à la Défense, dans des open spaces uniformes qui me font penser à un décor d’American Psycho. » 

severin naudet

Installé au 33 rue Lafayette, le premier espace français de WeWork offre ainsi à ses utilisateurs 2400 postes de travail, répartis sur 9 étages. Avec un ticket d’entrée de 450 euros pour un « hotdesk » (bureau non fixe pour les personnes seules), les résidents peuvent profiter d’un service haut de gamme, comprenant un accès aux locaux 24/24, une prise en charge du courrier et des colis entrants, des cabines téléphoniques à chaque étage avec possibilité de passer des appels en France gratuitement, une cuisine équipée par étage avec machine à café, bière, cidre, sélection de thés, et lait gratuit et en libre-service ou encore de 36 salles de conférences équipées (salle de réunion avec Tv et téléphone, salles de brainstorming, salles de conversation, auditorium, salle de formation).

wework

Mais si cette qualité de service a déjà séduit plus de 90 000 membres dont de très grands comptes (Microsoft a délocalisé 300 de ses employés new-yorkais chez WeWork), Séverin Naudet insiste particulièrement sur l’importance de la communauté de « workers » à travers le monde, qui peuvent échanger et « faire du business » sur une plateforme dédiée mais également intégrer n’importe quel espace WeWork pour y travailler quelques jours lors de leurs déplacements à l’étranger.

«  Il faut vraiment comprendre Wework comme une communauté et une plateforme. Quand on est chez WeWork quelque part, on est chez WeWork partout, quel qu’en soit le pays « 

Séverin Naudet

Aujourd’hui, le géant du coworking assure que 50% des entrepreneurs et créateurs inscrits chez WeWork font du business ensemble quotidiennement. Des synergies qui se créent, entre autres, grâce aux nombreux événements et activités organisés chaque jour. Et lorsqu’on demande à Séverin Naudet si cette force de frappe du réseau WeWork ne risque pas de bousculer l’écosystème français des espaces de coworking, déjà très dense, l’entrepreneur se veut rassurant : « L’écosystème français permet aujourd’hui à des personnes très différentes de trouver ce qu’elles cherchent », explique-t-il. En attendant, si WeWork Lafayette ne communique pas sur ses chiffres, on sait déjà que celui-ci est presque complet. Un autre espace parisien de 1200 postes devrait ouvrir courant octobre 2017, rue des Archives.

WeWork Lafayette en quelques chiffres

  • 9 étages
  • 2400 postes de travail
  • 10 espaces de cuisine
  • 10 zones imprimerie
  • 48 cabines téléphoniques
  • 31 alcoves de travail
  • 1 auditorium de 135 places
  • 36 salles de conférences