Maddyness

La startup centenaire est-elle l’entreprise idéale ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

La startup centenaire est-elle l’entreprise idéale ?

Pepper Pepper Pepper
288 - trending  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 13 avril 2017 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Dans l’entrepreneuriat, la jeunesse est-elle forcément synonyme de réussite ? Et la vieillesse de déclin ? Arnaud Gobet, président du groupe Innothera, plaide pour une synthèse entre startups et entreprises centenaires pour construire un nouveau modèle d’innovation plus durable.

« Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années« , faisait dire Corneille à Rodrigue, l’âme trop pressée de venger son vénérable père Don Diègue et prouver ainsi, malgré sa jeunesse et son inexpérience, sa valeur et son courage. Pour peu qu’on s’intéresse, outre la littérature et le théâtre, aux grandes tendances de l’économie française et à la dynamique entrepreneuriale dans l’Hexagone, force est de constater que l’hymne à l’émancipation et à la flamme juvénile du Cid a été entendue, au point que la jeunesse et sa fougue deviennent l’alpha et l’oméga de la réussite économique. Ainsi, à l’heure où des thématiques comme la transformation numérique et l’ubérisation s’imposent plus que jamais dans le débat public, les champions de l’époque sont, d’abord et avant tout, pour ne pas dire exclusivement, les startuppers, jeunes entrepreneurs ayant parfaitement intégré les exigences d’innovation, de disruption et de subversion face aux modèles établis.

Des marques durablement installées

La place accordée aux jeunes pousses se ferait-elle, dès lors, au détriment des entreprises installées, en particulier les quelque 1 270 sociétés, en grande majorité des TPE ou PME, centenaires et encore en activité selon les chiffres avancés par le label Entreprises Familiales Centenaires (EFC) ? Sont-elles alourdies par le poids des ans, ou, bien au contraire, ont-elles un cuir heureusement tanné par les multiples heurs et malheurs qui marquent une vie de centenaire ?

Le poids de ces dernières dans le PIB hexagonal est pourtant tout sauf négligeable, avec un chiffre d’affaires global qui dépasse largement les 150 milliards d’euros pour près d’un million d’emplois directs ! La stabilité de leur gouvernance, souvent familiale et transmise de génération en génération, leur souci de maximiser les ressources disponibles, leur refus du profit à court-terme, la constitution patiente de réseaux fondés sur des relations de confiance, sans oublier le capital marketing lié à leur ancienneté et au poids considérable des marques durablement installées, sont autant d’avantages qui militent en faveur d’une reconnaissance sans ambages du rôle des entreprises centenaires dans la croissance de l’activité et de l’emploi.

S’entraider pour mieux régner

Pourtant, je n’entends nullement imposer un choix aussi réducteur qu’inutile entre, d’une part, le fameux modèle du Mittelstand allemand, composé en grande partie d’entreprises centenaires et familiales expertes dans leurs domaines, et, d’autre part, celui de la Silicon Valley californienne avec sa cohorte de licornes pionnières des nouvelles technologies. Bien au contraire, c’est en rassemblant les avantages de chacun et jouant sur la complémentarité entre groupes établis depuis plusieurs décennies et nouveaux venus bousculant les habitudes qu’un nouveau type d’entreprise pourra émerger, celui de la startup centenaire mêlant l’audace et l’agilité aux vertus de l’expérience, du recul et de la durée. Sachant qu’il n’y a aucun antagonisme entre ces deux philosophies.

Support and help

Il faut pour cela veiller à soutenir l’émergence d’un réseau de startups solides et prospères, comme s’y emploient avec succès bpifrance et la French Tech depuis quelques années, tout en protégeant les sociétés d’ores et déjà installées. À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, il serait bon que les différents candidats s’engagent à favoriser les partenariats entre jeunes pousses de la nouvelle économie et les entreprises, grands groupes, PME ou ETI, établies, notamment en facilitant des prises de participation directe en capital et en stimulant les échanges technologiques.

Savoir rester jeune… à cent ans

Comme l’a démontré Jean-Louis Beffa dans son dernier ouvrage Se transformer ou mourir. Les grands groupes face aux start-up (Éditions du Seuil – 2017), « l’esprit startup » doit désormais irriguer l’ensemble des prises de décision des entreprises, centenaires ou non. Celles-ci ont tout intérêt à s’imprégner de ce nouvel élan capable de les transformer en profondeur, l’ancienneté n’excluant ainsi en rien la capacité à se réinventer et à toucher de nouveaux cœurs de métier comme l’ont fait 40 % des entreprises centenaires, selon l’EFC.

La startup centenaire, modèle incontournable de l’économie de demain, sera armée pour lutter contre cette tendance à l’immobilisme qui a tué les Kodak, Nokia et autres Félix Potin, tout en acquérant une capacité à se construire dans la durée, précisément là où la solidité et la résilience se créent pour plusieurs générations. N’oublions pas la leçon de Proust, nous rappelant dans Le Temps retrouvé que « c’est avec des adolescents qui durent un assez grand nombre d’années que la vie fait ses vieillards« .

Par

Geraldine Russell

13 avril 2017 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Articles les plus lus du moment

12 startups qui s'engagent contre le gaspillage alimentaire

Technologies
Par Maëlle Lafond - 09H00vendredi 16 octobre 2020
Next

La faillite de Quibi annonce-t-elle l'éclatement de la bulle tech ?

Finance
Par Geraldine Russell - 10H00lundi 26 octobre 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge