Maddyness

On a testé Prizm, le lecteur audio intelligent qui adapte la musique à son entourage

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Technologies

On a testé Prizm, le lecteur audio intelligent qui adapte la musique à son entourage

Pepper Pepper Pepper
72 - trending  |  
Comments
Par Maëlle Lafond - 13 décembre 2017 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Prizm veut simplifier l’accès à la musique et la découverte de nouveaux artistes grâce à un algorithme qui adapte la musique aux goûts de son audience. Un produit que Maddyness a pu tester ces dernières semaines. Retour d’expérience. 

Après plus de 3 ans de R&D et une campagne Kickstarter ayant permis de récolter plus de 160 000 dollars, la startup parisienne Prizm annonce la sortie commerciale de son premier produit : un lecteur audio intelligent capable de sélectionner la musique selon les goûts des personnes présentes dans la pièce et l’ambiance du momentDéveloppé par Pierre Gochgarian (Directeur Général), Arthur Eberhardt, Olivier Roberdet et Pierre Verdu, Prizm se présente sous la forme d’une petite pyramide proposée au prix de 149 euros (hors abonnement).  

Un jukebox intelligent 

À la sortie de la boîte, nous sommes séduits par le design de Prizm, que l’on imagine sans problème trôner à côté des enceintes. Ca tombe bien puisque ce sera sa place pour les prochaines semaines. Avant toute chose, il faut le brancher (Prizm fonctionne sur secteur) et le connecter aux-dites enceintes. Ensuite, passage obligé par l’application mobile (disponible sur iOS et Android) que nous avons préalablement téléchargée, pour créer un profil et définir nos goûts musicaux. Un processus qui devra être répété par chaque utilisateur qui veut voir ses goûts pris en compte par Prizm. Contraignant certes, mais c’est le prix à payer pour que l’algorithme puisse ensuite proposer à chaque fois des morceaux qui collent au plus près des préférences de chacun. 

visuel-prizm-3

La prise est main est relativement intuitive, tout comme le fonctionnement : nous lançons une première chanson en appuyant sur le bouton play, et la musique démarre. L’appareil va piocher parmi les musiques de son catalogue (disponible avec l’abonnement à 39,90 euros par an) ou via les web-radios qu’il propose. Le plus : la première année est offerte à l’achat.

Un titre vous plaît ? Il suffit ensuite d’appuyer sur le cœur du produit pour que Prizm sauvegarde le titre et vous le rejoue plus tard. Un titre ne vous plait pas ? Signalez-le à Prizm par un appui long sur la croix. Nous avons aussi la possibilité de contrôler Prizm avec l’application pour sauvegarder ou passer un titre, rejouer un morceau découvert précédemment, ou bien orienter la sélection avec un titre ou un genre musical. Et c’est d’ailleurs bien plus intuitif que de se déplacer jusqu’à Prizm : on est plus habitués à piloter la musique depuis nos smartphones qu’en appuyant sur une pyramide en plastique. 

visuel prizm 3

Le vrai intérêt de Prizm se ressent sur le long terme, grâce au machine learning. Plus on interagit avec Prizm, mieux il connaît nos goûts musicaux, et l’heure à laquelle vous aimez les écouter, pour vous proposer votre playlist idéale selon le moment de la journéeEt ce qu’il fait avec vous, Prizm sait aussi le faire avec votre conjoint et vos collègues qui disposent d’un profil utilisateur sur l’application. Il détecte ainsi leur présence via leur smartphone pour adapter automatiquement la playlist à ce qu’ils aiment. 

Verdict ?

Le fait que toutes les personnes présentes dans la pièce doivent avoir rempli leur profil pour être pris en compte par Prizm enlève la spontanéité que l’on attendrait d’un tel produit. Difficile en effet de demander à chaque invité qui arrive à la soirée de télécharger l’application et de renseigner ses goûts musicaux en détails. Le prix, également, peut être un frein à l’adoption pour certains consommateurs, d’autant plus que Prizm nécessite l’utilisation d’un smartphone et d’enceintes pour fonctionner. Néanmoins l’application est très intuitive et fonctionne très bien, et on salue l’idée de la startup, originale, qui permettra aux fans de musique de découvrir, ou redécouvrir, de nouveaux sons aux côtés de leurs proches. 

Envie de faire tester vos produits par la rédaction ? Envoyez un mail de présentation à anais@maddyness.com

Par

Maëlle Lafond

13 décembre 2017 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos Articles les plus lus

Pourquoi PoP quitte Station F

Business
Par Maddyness - 18H20mercredi 14 mars 2018
Next

10 (très) mauvaises habitudes qui pompent votre énergie

Entrepreneurs
Par Iris Maignan - 00H00samedi 24 février 2018
Next

Mathilde Lacombe : "Pourquoi je quitte Birchbox"

Entrepreneurs
Par Anais Richardin - 16H24mardi 17 avril 2018
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Revenir à la une
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge