Maddyness

8 entreprises françaises qui font briller la FrenchTech à Barcelone

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

8 entreprises françaises qui font briller la FrenchTech à Barcelone

Pepper Pepper Pepper
1077 - trending  |  
Comments
Par Julien Mussat - 28 février 2018 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Deux jours après son ouverture, le Mobile World Congress 2018 bat son plein, faisant la part belle à nos entreprises et pépites françaises. Nous nous sommes rendus sur place et avons craqué sur 8 d’entre elles. Découvrez notre sélection tricolore.

Il n’en fait aucun doute : le Pavillon French Tech de Business France ne passera pas inaperçu pour cette nouvelle édition du Mobile World Congress, salon incontournable des futures tendances de l’industrie mobile. Avec une centaine d’entreprises réparties sur ses 615 m2, il positionne une fois de plus la France en tant que première délégation étrangère du salon. Une belle vitrine pour les startups qui représentent plus de 65% de la délégation Business France cette année. Nous avons sélectionné 8 entreprises à côté desquelles il ne fallait pas passer cette année. 

LEDGER

S’il est certain que l’intérêt pour les cryptomonnaies a considérablement augmenté au cours de ces dernières années, il a aussi entraîné avec lui une croissance des problèmes de sécurité qui lui sont associés. C’est ainsi que Ledger est parvenu à s’imposer parmi les leaders mondiaux des solutions de sécurisation des infrastructure pour les cryptomonnaies et applications blockchain. Parmi ses produits phares : les wallets : des portefeuilles sécurisés qui ressemblent à une clé USB, permettant de mettre à l’abris vos actifs des cyberattaques. Basé à Paris et à San Francisco, Ledger compte aujourd’hui une équipe de 82 professionnels et est déjà parvenu à commercialiser son offre dans 165 pays.

ACKLIO

L’interopérabilité est l’un des défis majeurs de l’internet des objets. Il est en effet nécessaire de trouver un standard commun pour les différents types de réseaux existants. Acklio, startup rennaise incubée à l’IMT Atlantique, a développé une solution simple, rapide et transparente, capable de compresser considérablement les protocoles IP utilisés par l’internet classique. Elle rend ainsi possible les interactions entre nos ordinateurs ou smartphones – qui utilisent les réseaux larges bandes du Wi-Fi – et les objets connectés qui passent par des réseaux dits LPWAN – pour Low Power Wide Aera Network). Acklio est lauréat des Business France Orange Awards 2018 dans la catégorie “Innovation Télécom”.

A2IA

Créée par le Professeur Jean-Claude Simon, pionnier de la Reconnaissance Intelligente de Caractères, A2iA est un éditeur qui propose toute une gamme complète de logiciels de reconnaissance de textes, embarqués sur mobile.

Grâce sa technologie basée sur un système d’intelligence artificielle, l’entreprise offre ainsi la capacité d’automatiser de manière précise et complète les processus de gestion documentaire. Sur le MWC 2018, elle présente le SDK a2ia mNote™, une solution qui offre la possibilité aux utilisateurs mobiles de capturer des notes manuscrites ou imprimées et de les transformer en données numériques pour une recherche ou une consultation rapide, à tout moment et quel que soit l’endroit. Un point fort : le logiciel fonctionne même en l’absence d’une connexion Wi-Fi. A2iA est lauréat des Business France Orange Awards 2018 dans la catégorie “Solution BtoB”.

ERCOM

Depuis 2007, Ercom se spécialise dans l’édition de solutions de sécurisation des communications et des échanges de données par chiffrement. Elle propose des solutions cryptées permettant de sécuriser des données, les terminaux et les communications mobiles. En s’appuyant sur AmazonWeb Services pour développer sa solution dans le cloud, elle espère pouvoir conquérir l’international, notamment l’Amérique, qui représente aujourd’hui le plus grand marché au monde de la sécurité informatique.

BIGGERPAN

Vous consultez un article sur un film qui vient de sortir en salle ? Imaginez que l’on vous suggère alors les salles de cinéma qui le projettent autour de vous. Vous trouvez un restaurant dans lequel dîner ce soir, on vous propose de commander un taxi pour vous y rendre ou de vous faire livrer.

Créée par Audrey et Eric Poindessault, Biggerpan a développé un moteur d’intelligence artificielle prédictive pour mobile qui anticipe le besoin des utilisateurs de smartphones afin de leur proposer des des contenus, services et achats pertinents en temps réel. Au fil de votre navigation, quelque soit l’application que vous utilisez, le moteur prédictif vous propose un accès direct aux contenus les plus adaptés. Biggerpan est lauréat des Business France Orange Awards 2018 dans la catégorie “Startup”.

GREENSPECTOR

D’après l’université de Dresden, en 2030, l’internet mondial pourrait consommer autant d’électricité que toute l’humanité en 2008. GREENSPECTOR, startup nantaise, souhaite agir en réduisant l’impact énergétique des applications mobiles et IoT.

photo-equipe

Sa suite de logiciels permet aux développeurs de logiciels de réduire la consommation de ressources et de batterie des applications qu’ils développent et ce, dès la phase de conception. La promesse de GREENSPECTOR : une autonomie des appareils prolongée, des performances améliorées et une expérience utilisateurs optimisée. Sa solution est aujourd’hui utilisée par de grands comptes en Europe et en Asie avec pour but d’améliorer leurs services en mobilité, pour le grand public ou sur leurs flottes d’appareils. La startup est lauréate des Business France Orange Awards 2018 dans la catégorie “Coup de cœur du jury”

QWANT

Naviguer sur internet peut laisser des traces. En effet, lorsque l’on navigue sur la plupart des moteurs de recherche, nos données sont enregistrées et vont servir à nous proposer des publicités ultra ciblées. En créant Qwant, Éric Léandri a souhaité proposer une alternative en proposant un moteur de recherche qui ne trace pas ses utilisateurs et qui ne filtre pas le contenus de vos recherches internet.

BLACKNUT

Dans la musique, on pense tout de suite à Spotify. Pour les séries, c’est Netflix. Deux mastodontes qui ont réussi à s’imposer dans le monde du streaming en à peine quelques années. Et si ce modèle pouvait s’appliquer au jeu vidéo ? C’est le pari osé de la startup rennaise française Blacknut, qui a déjà lancé un catalogue de 50 jeux, avec la promesse d’une nouveauté par semaine.

Blacknut

Nécessitant une connexion très haut débit, l’application fonctionne sur ordinateur, sur téléviseurs connectés et sur les box Android. Elle prévoit déjà un développement sur tablette et smartphone permettant aux utilisateurs d’accéder à leurs jeux vidéo favoris où et quand ils le souhaiteront.

Par

Julien Mussat

28 février 2018 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos derniers articles

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge