Maddyness

Santé, transport… Comment la 5G s’apprête à bousculer nos vies

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Santé, transport… Comment la 5G s’apprête à bousculer nos vies

Pepper Pepper Pepper
882 - trending  |  
Comments
Par Julien Mussat - 01 mars 2018 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Alors que sa commercialisation n’est pas attendue avant 2020, les opérateurs et équipementiers ont multiplié les démonstrations autour de la 5G au Mobile World Congress.

Quand la 4G offre un débit théorique de 125 Mbit/s et une latence d’environ 25 ms, la 5G devrait, elle, permettre d’atteindre les 10 Gbit/s pour une latence de seulement 1 ms. Presque plus de latence dans la transmission des données et une bien meilleure couverture, la promesse est alléchante. 

De la 5G dans la santé jusqu’aux voitures autonomes

Si pour le grand public, il va falloir s’armer de patience avant de voir cette solution déployée, elle promet de nombreux cas d’usages professionnels que ce soit dans la télémédecine, la ville intelligente, les objets connectés ou encore les voitures autonomes. Et les premières expérimentations grandeur nature sont déjà là, comme aux Jeux Olympiques de Pyeongchang en Corée où un réseau local été installé. Grâce à lui, on peut notamment suivre en direct sur son smartphone certaines épreuves avec une fluidité et une qualité d’image inégalées. La cérémonie d’ouverture de l’événement avait par ailleurs fait sensation avec son spectacle de drones, contrôlé en 5G.  

Sur le salon, la 5G était à tous les étages. Nous avons pu notamment découvrir l’expérimentation d’Orange, qui nous a donné un bel aperçu du potentiel de ce réseau du futur. Équipés d’un casque de réalité virtuelle, nous nous sommes ainsi retrouvés à l’intérieur d’une cabine téléphérique qui nous a transporté au-dessus du port de Barcelone. C’est comme si nous y étions. L’immersion est fluide et en très haute résolution. Pour réaliser cette expérience, l’opérateur a installé une antenne 5G en haut d’une colonne et des caméras 360 degrés dans la fameuse cabine.

 

Dans la santé, le très faible délai de latence offert par la 5G – qui se compte en dizaines de millisecondes – va offrir des perspectives uniques.  On pourra par exemple imaginer des opérations chirurgicales à distance où le geste du chirurgien pourra s’exécuter de manière optimale à des milliers de kilomètres. Chez Deutsche Telecom, on expérimente l’opération chirurgicale via des lunettes de réalité augmentée, capables de scanner le corps du patient. Imaginez alors qu’en cas d’accident de la route par exemple, il sera possible de modéliser en 3D le corps des blessés pour permettre aux premiers secours d’envoyer de premières données importantes aux urgentistes de l’hôpital le plus proche.

Autre domaine d’application à haut potentiel pour ce réseau nouvelle génération : les voitures autonomes. On parle notamment de camions pilotés à distance pour pouvoir les faire circuler dans des zones dangereuses par exemple. Une opération impossible à réaliser si la transmission de données n’est pas immédiate. Sur le salon, nous avons pu découvrir la Porsche pilotable par smartphone de Huawei. Grâce à la caméra du smartphone Mate 10 Pro, l’auto sera capable d’analyser son environnement et donc d’anticiper pour éviter les obstacles.

C’est pour quand ?

La GSMA, l’association qui représente 800 opérateurs et constructeurs de téléphones mobiles dans 220 pays dans le monde, se montre très optimiste sur l’avenir de la 5G. Dans son rapport paru à l’occasion de ce MWC 2018, elle prévoit que deux tiers des connexions mobiles passeront par la 4G ou la 5G dès 2025, dont 14% pour cette dernière.

En France, neuf villes (Lyon, Bordeaux, Lille, Douai, Montpellier, Nantes, Le Havre, Saint-Etienne et Grenoble) ont été sélectionnées pour mener les premiers tests. Mais de nombreuses questions restent encore en suspens, notamment sur “qui va payer”. Si nous prenons l’exemple de la voiture autonome par exemple, on peut se demander si le déploiement du réseau sera à la charge de l’autoroute ou d’un opérateur ? Dans l’Hexagone, les premières offres commerciales ne devraient pas avoir lieu avant 2 ans : la France a en effet signé l’engagement européen sur la 5G qui oblige chaque pays à disposer – au minimum – d’une métropole 5G en 2020.

La 5G pourrait aussi apporter son lot de solutions dans les endroits dans lesquels on ne parvient pas encore à apporter l’Internet fixe très haut débit comme la fibre. Les particuliers concernés pourront bénéficier de box 5G, qui les connecteront à domicile via une connexion mobile très rapide.

Le succès de cette révolution technologique ne tiendra non pas seulement des offres d’opérateurs télécoms mais également de l’ensemble des acteurs qui déploieront des services innovants à partir de ce nouveau réseau. Startuppeurs, innovateurs, êtes-vous prêts ?

Par

Julien Mussat

01 mars 2018 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Nos derniers articles

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge