Portfolio#fintech
7 mars 2018

Le robot Georges lève 1 million d’euros pour automatiser la comptabilité des professionnels libéraux

Et si vous déléguiez votre comptabilité à… un robot ? Exit l’expert comptable, Georges extrait directement des comptes bancaires des professionnels libéraux les informations nécessaires aux écritures comptables et à la liasse fiscale. Le projet a séduit Kerala Ventures et Fast Forward.

La robotisation doit permettre d’automatiser des tâches rébarbatives, auxquelles aucun humain n’aurait décemment envie d’y consacrer du temps. La comptabilité fait partie de ces corvées pour lesquelles l’intelligence artificielle semble avoir été spécialement créée. Et Georges, la startup qui a conçu un robot comptable éponyme, ne s’y est pas trompée. La jeune pousse vient de rassembler un million d’euros en amorçage auprès des fonds Kerala Ventures et Fast Forward.

« La comptabilité est un secteur idéal pour tester l’intelligence artificielle, explique Côme Fouques, cofondateur de Georges. C’est très cadré et il existe beaucoup de récurrence, de cycles qui peuvent être prédits. » Concrètement, Georges se plugge sur les comptes bancaires du professionnel libéral et en extrait les informations nécessaires aux écritures comptables et à la liasse fiscale. Il remplit automatiquement les déclarations fiscales et les transmet même automatiquement aux impôts. « Georges permet de se passer d’expert comptable et de cantonner la comptabilité à une heure par an« , vante Côme Fouques. Tout ça pour… 19 euros par mois, un tarif imbattable.

spread sheet data show on tablet

L’objectif de ce tour de table est de constituer à Lyon une équipe technique pointue, portant à une quinzaine de personnes le nombre de collaborateurs dans l’entreprise aujourd’hui constituée de 7 personnes. Après le développement d’une fonctionnalité qui permet aux professionnels de réaliser la comptabilité des 18 derniers mois, l’objectif est aujourd’hui de simplifier au maximum l’interface des utilisateurs pour une prise en main ultra rapide et sans couture. Une application mobile devrait également suivre, alors que la version web a déjà séduit plus d’un millier de clients. Mais la startup ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Unique sur le marché, Georges va simplifier le quotidien de centaines de milliers d’indépendants« , prophétise ainsi Marc Laurent, cofondateur de Kerala Ventures.