écrit le 9 mars 2018, MÀJ le 23 juin 2023
9 mars 2018
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
5099

Les startups françaises ont levé 49 millions d'euros du 3 au 9 mars 2018

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 18 opérations ont permis aux startups françaises de lever près de 50 millions d’euros.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Montant
49,69M€
Nombre d’opérations
18

Le printemps s'approche et les levées bourgeonnent ! Cette semaine, les startups françaises ont levé 49,69 millions d'euros au travers de 18 opérations. Un montant quasi similaire à ce qu'elles avaient déjà rassemblé les semaines des 23 février et 16 février, semblant confirmer qu'elles ont trouvé un rythme de croisière qui se situe autour de la cinquantaine de millions d'euros.

La Martech Geolid signe la plus importante levée de la semaine avec 15 millions d'euros levés auprès d'Idinvest. Cette opération doit permettre à la startup spécialisée dans la transition digitale des TPE/PME d’accélérer son développement commercial  auprès des réseaux d’enseigne et de poursuivre le développement de sa plateforme.

Avec 7,5 millions d'euros rassemblés auprès de Serena Capital et DaphniLifen se classe deuxième et confirme le dynamisme des MedTech. Cet impressionnant premier tour de table doit permettre à la startup d’accélérer son développement commercial sur tout le territoire français.

Enfin, Armis prend la troisième place du podium avec un tour de table de 6 millions d'euros réalisé grâce à Elaia Partners, Iris Capital, le family office Sonorfi et des business angels. Une opération cruciale pour la jeune pousse parisienne qui doit l'aider à développer et affiner sa technologie de publicité multilocale qui permet aux enseignes, grâce à la géolocalisation, le programmatique et l’intelligence artificielle, d’attirer des clients en boutiques en s’appuyant sur leurs opérations commerciales réalisées sur internet.

Cette semaine, les startups rhône-alpines et bretonnes se sont distinguées avec 3 levées pour les premières (Geolid à Lyon et Adooviz et Pulse Origin à Grenoble) et 2 pour les secondes (Office Santé à Rennes et E-mage in 3D à Brest). Côté secteurs, les technologies marketing enregistrent 2 levées majeures (Geolid et Armis), l'immobilier et les RH en comptant tout autant (Office Santé et Simprom pour le premier, Qwesta et Adooviz pour les secondes).

Autres actualités financières

  • La startup Giroptic, qui a développé des mini-caméras à 360 degrés qui pouvaient se fixer sur les smartphones, a annoncé lundi soir sa fermeture, dix ans après sa création.
  • La FinTech Sapiendo-Retraite signe un partenariat avec Groupama en vue du lancement du programme Retraite de ce dernier.
  • Ventech lève 140 millions d'euros pour son cinquième fonds dédié aux entrepreneurs Tech européens.
  • Flying Whales bénéficie d’une aide de 25 millions d’euros pour son programme de R&D, accordée dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) opéré par Bpifrance.
  • Le fonds franco-allemand Iris Capital investit dans la startup canadienne Mojio, spécialiste des solutions pour véhicules connectés.

Dans quels projets investir ?

Univize se présente comme le "TripAdvisor des universités". À l'heure où les lyéens peuvent choisir l'université dans laquelle ils souhaitent poursuivre leurs études, la startup propose une plateforme sur laquelle ils peuvent échanger avec des étudiants pour leur poser toutes leurs questions et comparer les différentes universités qu'ils visent. Ils peuvent échanger grâce à un système de chat mais les étudiants en devenir auront déjà une première idée de la qualité d'enseignement et des conditions de vie sur le campus grâce à un système de notation des universités. Objectif ? 8000 euros.

SOUTENIR UNIVIZE

Totemigo est un outil ludo-éducatif pour former, dès le plus jeune âge, les enfants à la lecture et aux mathématiques mais aussi à la logique et la motricité. Le “totem” vendu par Totemigo est en outre personnalisable, les vignettes de l’objet pouvant être réalisées à domicile. Une plateforme web permet de partager ses idées et de piocher dans celles des autres adeptes ! Objectif ? 10 000 euros.

SOUTENIR TOTEMIGO

Abonnez-vous à la newsletter MaddyMoney