Maddyness

Désabusé, Elon Musk quitte Space X pour lancer une box de saucissons

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Technologies

Désabusé, Elon Musk quitte Space X pour lancer une box de saucissons

Pepper Pepper Pepper
14882 - on fire  |  
Comments
Par Maëlle Lafond - 01 avril 2018 / 09H00 - mis à jour le 30 mars 2018

Fini les fusées, les voitures autonomes, les trains à énorme vitesse et les tunnels sous Los Angeles. Elon Musk vient d'annoncer qu'il quittait incessamment sous peu ses fonctions à la tête de Space X, Tesla et The Boring Company. Le milliardaire tient à se consacrer à un projet d'une autre envergure : le lancement d'une box de saucissons sud africains.

C’est une nouvelle qui va faire trembler le monde de la tech : Elon Musk vient d’annoncer qu’il quittait toutes ses fonctions actuelles pour lancer une box de droëwors, une spécialité sud-africaine. « J’ai réalisé que tout ce que j’ai entrepris jusque-là n’avait en fait que très peu de sens, a-t-il confié dans un tweet posté hier sur son compte personnel. La colonisation de mars, les voitures autonomes, l’Hyperloop… Tout ça, c’est fini.« 

Le patron de Tesla, Space X et The Boring Company avait pourtant donné récemment des signaux tout à fait contraires. Il avait en effet annoncé en début de semaine vouloir récupérer la roche brisée par les tunneliers de The Boring Company — qui creusent sous Los Angeles pour mettre en place un réseau de transports alternatif — pour en faire « des briques à assembler« . Des briques en pierre donc, à assembler à la manière des Lego pour « créer des sculptures et des bâtiments« . Le milliardaire a précisé que ces briques seraient vendues en kit, et que le premier thème porterait sur l’Égypte antique. Les briques pourront ainsi être utilisées pour créer des répliques des pyramides, du Sphinx ou du Temple d’Horus, « lifesize« .

Un nouveau style pour une nouvelle vie

S’il n’a donné aucune indication sur ce qu’il adviendrait de ses entreprises, il s’est cependant confié, lors d’une conférence de presse, sur sa nouvelle vie : « Aujoud’hui, je veux retourner sur les terres de mes ancêtres et consacrer mon temps et mon énergie à faire quelque chose de plus humain, de plus concret. J’ai été mis sur Terre pour accomplir de belles choses, j’en ai conscience maintenant. » D’où son projet de vendre des droëwors, sorte de saucissons très appréciés en Afrique du Sud.

Si Elon Musk a choisi de commercialiser les droëwors, c’est avant tout en hommage à sa grand-mère. Dans une interview au magazine Wired, il avait en effet confié avoir une relation privilégiée avec son aïeule, qui commercialisait ces saucissons sur les marchés de Johannesburg pour subvenir aux besoins de sa famille. « Je crois que dans une certaine mesure, mon intérêt pour les fusées et les voitures remonte à mon enfance où ma grand-mère me cuisinait des droëwors, expliquait-il. D’ailleurs leur forme n’est pas sans rappeler celle des premiers modèles de Tesla. »

Mais, fidèle à lui-même, Elon Musk a choisi de ne rien faire comme les autres. Il a donc prévu de se lancer dans cette aventure en solo, sans utiliser un centime de sa richesse personnelle, qu’il va léguer dans son intégralité au Département national de préservation de la culture sud africaine. « Pour faire les choses correctement je dois repartir de zéro. Pas question d’utiliser ma notoriété et mes contacts pour réussir, l’objectif c’est vraiment de prendre la route de la simplicité, sans que la quête du profit ou du succès ne prenne toute la place » a-t-il conclu.

Dans les heures qui ont suivi l’annonce de Musk, de nombreux grands pontes de la Sillicon Valley ont déclaré eux aussi leur intention de lancer leur propre box FoodTech, sans toutefois quitter leurs fonctions respectives. Ainsi Amazon devrait commercialiser d’ici 2020 une box de plats vegans et sans gluten, livrés par drone. Quant à Marck Zuckerbergil a annoncé vouloir créer une solution d’analyse automatique de données nutritionnelles des aliments rouges et bleus – en toute confidentialité.

Pour ceux qui seraient arrivés au bout de cet article, merci, mais… vous n’y avez pas vraiment cru, quand même ? Bon 1er avril !

 

Par

Maëlle Lafond

01 avril 2018 / 09H00
mis à jour le 30 mars 2018
Nos derniers articles

Comment est né Startup Voyance (ou presque)

Business
Par Geraldine Russell - 18H00mercredi 18 juillet 2018
Next

3 informations startup à retenir ce 18 juillet 2018

Business
Par Antoine Grimal - 15H00mercredi 18 juillet 2018
Next

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge