30 avril 2018
30 avril 2018
Temps de lecture : 2 minutes
2 min
6119

Obvy, l'app qui sécurise les transactions entre particuliers

Suite à vos votes sur Twitter, Obvy a été élue application de la semaine. Son principe ? Sécuriser la vente de biens entre particuliers via les petites annonces.
Temps de lecture : 2 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Avec 70 millions de transactions réalisées par 30 millions de Français chaque année, le commerce entre particuliers est devenu un réel marché. Pour autant, peu d'acteurs se sont positionnés sur la sécurisation de ces transactions, alors qu'elles sont finalisées dans 75% des cas en remise en main propre. Avec tous les problèmes que cela peut entraîner : vols, arnaques en tous genres (faux chèque de banque, chèque en bois, faux argent liquide) ou encore à des négociations forcées, argent à manipuler et à encaisser, appoint ou monnaie à rendre, manque de confiance et de traçabilité...

Autant de problématiques qui ont donné à Charles-Henri Gougerot-Duvoisin, Jérémy Di Meglio, Laurent Vessiere et Stevy Llong Tai l'idée de créer une solution de paiement mobile dédiée à la sécurisation de ces transactions entre particuliers : Obvy. Leur application a été intrinsèquement pensée pour le commerce entre particuliers, et ce pour tous types de biens et tous types de montants. Le principe est simple : Jean vend sa télévision sur une plateforme de petites annonces, et Camille souhaite lui acheter. Cette dernière va retrouver Jean sur l’application et pouvoir voir les notes et avis laissés par les autres utilisateurs ayant déjà effectué des transactions avec lui. Si le profil lui convient, elle va envoyer au vendeur une demande d’achat, que Jean sera libre d’accepter ou de refuser.

En attendant la validation par les deux parties au moment de leur rencontre, l'argent sera déposé sur un compte inviolable hébergé par l’application - c'est le principe du cantonnement de fonds. Dans le cas où le téléviseur ne conviendrait pas à Camille, elle est libre d’annuler gratuitement et jusqu’au dernier moment la transaction, et de récupérer son argent. Dans le cas contraire, Jean et Camille sont invités à se noter et à laisser un avis sur la transaction, et la vente apparaîtra dans leur historique respectif, comprenant toutes les informations relatives à la transaction. L’intérêt ? Disposer d’une réelle traçabilité mais aussi avoir une preuve en cas de problème.

Une solution qui a déjà convaincu une quinzaine de plateformes de petites annonces d'implémenter Obvy au travers d’un bouton de paiement. Mais la jeune pousse ne compte pas s'arrêter là : "Les utilisateurs nous ont fait remonter des usages auxquels nous n’avions pas pensé, comme le paiement de freelances, le dépôt de caution, la billetterie... Cela nous permet d’identifier leurs attentes et d’axer nos développements" conclut Charles-Henri Gougerot-Duvoisin, cofondateur d'Obvy.