Maddyness

Les taxis-scooters Felix fusionnent avec Citybird pour lever 1,2 million d’euros

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Les taxis-scooters Felix fusionnent avec Citybird pour lever 1,2 million d’euros

Pepper Pepper Pepper
3455 - piping hot  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 12 juin 2018 / 06H00

La startup française de taxis-scooters Felix ont choisi de s'allier à Citybird, acteur installé dans le secteur, sur les conseils de l'investisseur Via-ID.

Se rapprocher pour mieux régner. C’est la stratégie qu’a choisi Felix, le service français de taxis-scooters, alors que plusieurs concurrents étrangers nourrissent les plus grandes ambitions sur le marché parisien. La startup a choisi de fusionner avec Citybird, acteur historique du secteur, né en 2003. C’est donc la nouvelle société Felix-Citybird qui a convaincu Via-ID de renouveler sa confiance, qui s’est concrétisée par un investissement de 1,2 million d’euros.

« Le rapprochement avec un acteur établi comme CityBird va nous permettre d’accélérer notre développement et de donner vie à cet ambitieux projet », s’enthousiasme Thibault Guérin, cofondateur de Felix. Appuyé par Cyril Zimmermann, président de la nouvelle entité Felix-Citybird : « Nous allons pouvoir développer Felix et les nouveaux usages de mobilité électrique à partir de l’expérience et de la base de clients de Citybird. Grâce à ce rapprochement, le transport à deux roues avec chauffeur va se démocratiser et proposer une nouvelle expérience utilisateur ».

Sécuriser sa place sur le marché parisien

« En connectant Felix à un leader tel que CityBird, nous permettons à l’équipe de réinventer le marché du moto-taxi en décuplant son potentiel », analyse Jean-François Dhinaux, directeur de la stratégie chez Via-ID, qui a incubé la startup. Et la nouvelle entité aura fort à faire pour se faire une place à l’ombre des services de scooters en libre-service qui essaiment dans la capitale, à l’instar de Cityscoot. Mais aussi de résister aux appétits grandissants de ses concurrents internationaux, notamment ceux de la licorne indonésienne Go-Jek, qui pourrait s’intéresser au marché parisien dans une logique d’internationalisation.

Felix-Citybird revendique aujourd’hui une centaine de scooters en circulation à Paris et 10 000 utilisateurs, dont les salariés de Google, SNCF ou Bouygues Télécom. Si Felix était jusqu’ici spécialisé dans les trajets courte-distance, son rapprochement avec Citybird lui propose désormais d’offrir un service global, positionné à la fois sur la courte et la longue distance.

Par

Geraldine Russell

12 juin 2018 / 06H00
mis à jour le 12 juin 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge