Portfolio#fintech
4 septembre 2018

Shine lève 8 millions d’euros pour soulager les entrepreneurs de leurs tracas administratifs

Shine, l'application bancaire dédiée aux indépendants, vient de boucler un tour de table de 8 millions d’euros auprès de XAnge, Daphni ainsi que des business angels Gilles Samoun et Ed Zimmerman.

Si les échanges d’emails et les réunions occupent une bonne partie des journées des entrepreneurs, les tâches administratives se révèlent être la bête noire de ces derniers. Une perte de temps et de productivité qui, selon une étude menée par Sage et Plum, s’élèverait chaque année à près de 43 milliards d’euros pour la France.

Une problématique que semble avoir bien cerné Shine, la jeune pousse créée par Raphaël Simon et Nicolas Reboud. Lancée officiellement en février 2018 après plusieurs mois en bêta test, celle-ci se présente en effet comme une application bancaire qui associe un compte pro en ligne à un assistant administratif personnalisé, afin de permettre à tous les indépendants, qu’ils soient micro-entrepreneurs, freelances ou encore sous le statut de professions libérales, de disposer d’un accompagnement administratif et bancaire au quotidien, de la création de leur statut à la gestion de leurs revenus.

Une proposition qui aurait déjà séduit près de 25 000 indépendants, et qui devrait continuer de s’étoffer dans les prochains mois. Après un premier tour de table de 2,8 millions d’euros conclu en juillet 2017 auprès de Daphni, Kima Ventures et de plusieurs business angels, Shine annonce en effet avoir bouclé une nouvelle levée de fonds de 8 millions d’euros.

L’opération, qui fait entrer XAnge au capital de la jeune pousse, aux côtés de Daphni et des business angels Gilles Samoun et Ed Zimmerman, permettra à Shine d’enrichir son produit pour développer, à terme, un écosystème complet de services pour les freelances et la gestion de leur activité : « Nous souhaitons lancer une version Premium avec des fonctionnalités avancées pour les utilisateurs qui ont besoin d’outils de compta et gestion plus avancés (gestion de la TVA, intégration avec des logiciels comptables etc) » précisent Raphaël Simon et Nicolas Reboud.

Un objectif qui s’inscrit dans la continuité du lancement de Shine Connect en juillet dernier, qui mettait en place une ouverture des APIs pour faciliter la création de nouveaux services en open banking : « nous sommes très fiers du lien que nous avons créé avec nos utilisateurs qui ont nourri nos réflexions et qui appuient le développement de Shine », expliquent les fondateurs. Pour accompagner ce développement, la jeune pousse envisage enfin de doubler ses effectifs, en recrutant 25 personnes dans les prochains mois, avec un objectif bien affiché : compter ses utilisateurs en centaines de milliers, plutôt qu’en dizaines de milliers !