Décryptage#MaddyMoney
21 septembre 2018

Les startups françaises ont levé 63 millions d’euros du 15 au 21 septembre 2018

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 16 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 63 millions d’euros.

Montant
63,7
Nombre d’opérations
16

Après une nouvelle semaine à trois chiffres la semaine passée, celle-ci s’est avérée plus calme… quoique toujours vaillante. Avec pas moins de 16 opérations, l’écosystème a encore témoigné de son dynamisme, accru depuis la rentrée. Et le total des fonds levés, 63,7 millions d’euros, est loin d’être anodin.

La startup Kayrros, lancée en 2016, boucle le tour de table le plus important de la semaine avec une opération à 24 millions de dollars (21 millions d’euros), réalisée auprès de Cathay Innovation, Index Ventures, Atlas Invest, Primat Family Office et Korelya Capital. Spécialisée dans l’analyse de données du secteur de l’énergie et pour l’instant cantonnée au segment pétrolier, la jeune pousse profitera de cet apport au capital pour étendre ses activités aux énergies renouvelables et à l’électricité.

Arkolia Énergies, qui oeuvre elle aussi dans le domaine énergétique, a quant à elle bouclé une levée de 15 millions d’euros grâce à Irdi-Soridec Gestion, Isoper, Société Générale Capital Partenaires et Bpifrance. Cela doit permettre à la jeune pousse de doubler ses activités d’ici 2022.

Enfin, EasyMile grimpe sur la troisième marche du podium avec une levée de 6,5 millions d’euros intégralement souscrite auprès de bpifrance. Le spécialiste des systèmes autonomes sans conducteur compte sur cette opérations pour monter encore en puissance dans le segment convoité des véhicules autonomes.

Les startups de l’énergie ont le vent en poupe cette semaine, avec pas moins de 6 startups officiant dans le secteur (la Deeptech Kayrros et les Greentech Arkolia, BeeBryte, Eléments, Newcy et iQSpot). Côté géographie, les régions ont fait étalage de leurs talents : seules 6 entreprises sur les 16 qui ont levé cette semaine sont basées à Paris. Et Montpellier a particulièrement bien tiré son épingle du jeu puisqu’elle place trois de ses représentantes dans le classement (Arkolia, Eléments et Forssea Robotics).

Autres actualités financières

  • MilliDrop reçoit un financement de 1,9 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de son instrument de diagnostic microbiologique sanguin
  • Singulart rachète son concurrent anglais NewsBloodArt
  • Le groupe Docapost, filiale de la Poste rachète la startup Voxaly, spécialiste de la gestion de scrutins électroniques pour les entreprises
  • Servier et Poietis signent un partenariat portant sur la bio-impression 4D de tissus hépatiques
  • Ector signe un partenariat avec le réseau d’agences de voyage Selectour
  • L’équipe d’esport Vitality signe un partenariat avec Orange, qui consiste notamment en l’organisation de compétitions

Dans quels projets investir ?

An’Ka est une gamme d’encas bio à base de spiruline, cette algue dont les vertus nutritives sont prisées des startups Foodtech. L’offre An’Ka se décline pour l’instant autour de deux produits : une tablette de chocolat noir et une barre énergétique à base de chocolat et de fruits secs. Les deux contiennent ainsi des protéines végétales, nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme et utile contre les coups de barre. Objectif ? 10 000 euros.

Soutenir An'Ka

Monsieur Arsène est une marque qui se joue des clichés : que ceux qui pensent que les cosmétiques et la tendance vegan sont réservées aux Instagrammeuses se taisent à jamais ! La jeune pousse lance une gamme de cosmétiques bio et vegan pour hommes. L’huile et le masque à barbe ainsi que le gel-crème pour le visage sont fabriqués dans le laboratoire de la marque, situé près de Lille, qui privilégie l’approvisionnement en circuits courts. 100% naturels, 100% vegan et 90% bio, ils raviront les hommes qui veulent prendre soin d’eux en toute transparence. Objectif ? 5000 euros.

Soutenir Monsieur Arsène