Décryptage
22 octobre 2018

Diversidays part sur les routes françaises pour mettre en lumière les talents de la diversité

Diversidays met sur le devant de la scène ces talents inspirants, issus de la diversité, qui font chaque jour bouger un peu plus le monde. Après une première édition parisienne, c'est à Toulouse, Lyon et Lille que l'événement fera escale, avant de revenir à Paris en milieu d'année prochaine.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

L’année dernière, le théâtre l’Européen à Paris accueillait la première édition remarquée de Diversidays, un événement unique pensé pour mettre sur le devant de la scène les « Diversimakers », ces talents issus de la diversité (ethnique, sociale ou culturelle) qui ont remontés leurs manches pour faire, et pour avoir un impact, que ce soit via le numérique ou l’entrepreneuriat. Après cette première édition saluée pour la qualité des profils sélectionnés et l’inventivité du format (des sessions de pitchs vifs, dynamiques et souvent poignants entrecoupées de performances artistiques et d’un discours droit au but de Mounir Mahjoubi), Diversidays, cette année, braquent les projecteurs sur les initiatives inspirantes d’autres régions.

À partir du 14 novembre, l’événement, pensé par Mounira Hamdi et Anthony Babkine, fera ainsi étape à Toulouse, Lyon, Lille, avant de revenir à Paris mi-2019. Chaque région verra 8 de ses talents, sélectionnés par le comité de bienveillance de Diversidays – 16 personnalités du monde économique, associatif et politique-, monter sur scène pendant 10 minutes pour présenter leurs actions, et partager leur vision du monde. Pour l’édition toulousaie, ces talents ont été sélectionnés « sur une liste de 60 profils remontés par des organismes tels que l’école de la 2ème chance, Simplon, Pôle emploi Occitanie, La Mêlée, La French Tech Toulouse ou encore Mozaïk RH, explique Anthony Babkine. Ils vont bénéficier d’un leadership program, mais également de media training, social media training, ainsi que de coaching en prise de parole. » De quoi se préparer à inspirer un public éclectique, et forcément sensible au sujet du numérique comme accélérateur d’inclusion sociale et culturelle, et éventuellement à monter sur la scène lors de la finale, ouverte aux décideurs de chaque région et au grand public.

« L’enjeu de l’égalité des chances, au cœur de l’économie numérique, est une priorité pour la France. Aujourd’hui dans notre pays, 9 entrepreneurs sur 10 sont des hommes et souvent issus de grandes écoles. Il y a une urgence à faire du numérique une opportunité pour permettre à tout le monde de bénéficier des bonnes cartes de départ quelle que soit sa ville ou son pays d’origine. »

Mounira Hamdi

Si les initiatives incitatives ne manquent pas, Diversidays martèle un peu plus ce qui devrait davantage circuler : « la diversité de parcours et d’origine des talents est un facteur de performance économique d’une organisation ». Combien de coups de marteaux pour enfoncer le clou ?

Article écrit par Anais Richardin
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER