Maddyness

Diriger 1 ou 1 000 personnes, ce n’est pas si différent que ça !

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Diriger 1 ou 1 000 personnes, ce n’est pas si différent que ça !

Pepper Pepper Pepper
4722 - piping hot  |  
Comments
Par Ryan Holmes - 30 novembre 2018 / 09H00

L’un des grands avantage du titre de PDG, est que vous pouvez vous le donner à vous-même ! Personnellement, c'est ce que j'ai fait.

Retour dans les années 2000, la bulle technologique vient d’éclater, et moi, je suis au chômage. C’est à ce moment précis que j’ai décidé de créer Invoke, ma propre agence web, avec un seul employé : moi-même, et que je me suis autoproclamé PDG.  Pour être honnête, je ne me souviens pas très bien de mon premier jour chez Invoke. J’ai dû sortir du lit, allumer mon ordinateur et ai commencé à créer des outils Web. Après quelques mois, j’ai engagé mon premier salarié. Après plusieurs années, Invoke en comptait plus de 20. Nous proposions différents services : de la création d’outils pour gérer des campagnes vidéos à la gestion des médias sociaux pour le compte de nos clients.

Puis est arrivé Hootsuite…

Gérer les différents comptes réseaux sociaux de nos clients était vrai un casse-tête. Mon équipe a donc créé un outil permettant d’en surveiller plusieurs sur un seul tableau de bord. Nous avons rapidement compris que de nombreuses autres entreprises pourraient être intéressées par celui-ci. En 2009, j’ai donc créé Hootsuite.

Cette fois-ci, ma première journée en tant que PDG a été plus éprouvante. Peu de choses avaient changé : je me trouvais dans le même bureau et j’avais emmené sept employés de ma société d’origine pour garder près de moi des visages familiers. Mais pour la première fois, je devais réfléchir et garantir le financement de mon entreprise. Je devais rassurer les investisseurs et les employés, même si aucun revenu n’était encore généré. Le projet présentait certes un très haut potentiel, mais également de nombreux risques.

La première semaine a été un vrai tourbillon, composé de nuits blanches et d’innombrables incendies à éteindre ! Une blessure au dos, qui m’a forcé à marcher avec une canne pendant un an, n’a pas arrangé mon cas. J’ai même dû me bricoler un bureau en carton pour pouvoir travailler debout, j’ai serré les dents pour tenir ainsi… bien aidé par les anti-inflammatoires.
Par chance, mes employés étaient très autonomes. Tout le monde s’est donné à fond, même lorsque cela impliquait des missions qui sortaient du cadre de leur poste. Je pense que pour la réussite de toute startup, il est essentiel de s’entourer de personnes humbles, adaptables et de confiance, dès le début.
Aujourd’hui, je suis PDG d’une entreprise d’environ 1 000 personnes. Beaucoup de choses ont changé depuis Invoke, nous avons maintenant plus d’une douzaine de bureaux dans le monde. Cependant, je pense qu’il est important de souligner certaines similitudes. En fait, bon nombre de compétences acquises en tant que PDG d’une entreprise d’une personne me servent encore en tant que PDG d’une entreprise mondiale comptant plus de 16 millions d’utilisateurs.

Apprendre par soi-même… avant d’apprendre à déléguer !

D’abord toucher à tout, puis se concentrer là où on on excelle : voici la clé . En tant que PDG d’une toute petite entreprise, c’est une nécessité. Pour démarrer, j’ai dû apprendre à peu près tous les aspects de la gestion d’une entreprise : du développement produit aux RH, en passant par le marketing… J’ai appris à coder, à vendre, à convaincre les investisseurs, je n’avais pas le choix !

Mais au-delà des étapes de démarrage, le moyen le plus rapide (en réalité, le seul) d’accélérer sa croissance, consiste à déléguer ! Dès que vous en aurez la possibilité, engagez des spécialistes capables de faire le travail mieux que vous. Le mélange de compétences et d’humilité n’est pas toujours aisé. Cependant, être PDG d’une micro-entreprise est une excellente formation, quelle que soit la taille de ce qui vous attend derrière. Je pense que nous avons passé avec succès, dès le début et avec peu de moyens, certaines étapes clés qui ont vraiment aidé à long terme.

Développer une culture d’entreprise a aussi toujours été une priorité. Petit ou grand, nous avons toujours pris le temps d’aller faire un tour à vélo au déjeuner ou de partager un barbecue sur notre toit après le travail. Cela peut paraître fantaisiste, mais c’est ce qui peut faire la différence pour que les gens aiment et croient en ce qu’ils font, et s’engagent à vos côtés pour le concrétiser.

Ryan Holmes est fondateur et PDG de Hootsuite

Par

Ryan Holmes

30 novembre 2018 / 09H00
mis à jour le 30 novembre 2018
Nos Articles les plus lus
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge