Décryptage#SmartCity
3 janvier 2019

Ce que les Franciliens attendent de la ville de demain

Un cadre de vie éco-responsable et pratique à vivre, c'est ce que les Franciliens attendent de l'aménagement de leur lieu d'habitation.

Un cadre de vie agréable, convivial et calme. C’est ce que cherchent les Franciliens et qui leur permettra de s’ancrer sur le territoire. Cela rassemble à la fois la qualité du lieu d’habitation, des services publiques mais aussi des innovations proposées et développées pour améliorer ce cadre de vie, selon une enquête réalisée par Harris Interactive pour Grand Paris Aménagement sur 2000 Franciliens.

Mais alors qu’attendent vraiment les Franciliens de la ville de demain ? Davantage de mobilité, d’abord, et une mobilité plus efficiente. Des améliorations sont notamment attendues en matière de ponctualité des transports publics, par 88% des personnes interrogées. En effet, la première proposition espérée par les Fraciliens consiste en un service pouvant garantir à 100% l’heure de passage des trains et des bus en gare, évitant ainsi les retards. 80% des interrogés se disent également séduits par l’idée d’un forfait unique de transports qui regrouperait à la fois les transports en commun publics et des services privés utilisant des véhicules individuels autonomes (covoiturage, location de véhicule…). Une mesure sur laquelle planche déjà la SNCF.

Les nouvelles solutions de mobilité, elles, suscitent des jugements plus contrastés. L’idée d’un téléphérique urbain public fait son chemin, 63% des interrogés se disant intéressés par le développement et l’utilisation d’un système consistant à amener tous les passagers d’un même point de départ à un même point d’arrivée, sans arrêt, au moyen de petites cabines se déplaçant sur des rails plusieurs mètres au-dessus du sol. Les voitures autonomes, elles, ne font en revanche pas l’unanimité. Le remplacement des voitures individuelles par une flotte  partagée de voitures électriques n’obtient le soutien que d’une courte majorité des interrogés (51%), tandis que l’utilisation d’une voiture électrique autonome individuelle atteint à peine la moyenne (50%). Seuls les jeunes seraient véritablement prêts à sauter le pas, 63% des moins de 35 ans étant conquis.

Un environnement plus écolo

Autre grande tendance, la volonté d’habiter un cadre de vie respectueux de l’environnement. L’accès aux produits frais de la région suscite ainsi l’engouement des Franciliens. Ils sont 72% à vouloir de nouveaux modes de livraison dédiés aux produits alimentaires régionaux. La livraison par drone ne convainc toutefois que 43% des interrogés. Disposer de son propre potager dans les espaces urbains enchante 75% des Franciliens, notamment les habitants les plus aisés.

Cette vague verte n’épargne pas les logements, les Franciliens souhaitant des habitations auto-suffisantes en énergie. L’idée d’habiter dans un bâtiment alimenté en énergies renouvelables enthousiasme 82% des interrogés, surtout parmi les foyers les plus modestes. Pour cela, ils seraient prêts à installer des systèmes permettant d’auto-produire de l’énergie « propre » (panneaux solaires ou chaleur thermique), afin de produire 100% de l’énergie qu’ils consomment.