Portfolio#OpenInnovation
16 janvier 2019

Eram se met à la chaussure connectée avec E-vone

On l’avait aperçue au CES 2018, on l’a retrouvée cette année au même endroit, primée d’un CES Innovation Award dans la catégorie “Tech for a Better World”. Zoom sur E-vone, la chaussure connectée dotée d’un système d’alerte qui facilite le quotidien des seniors.

Âgées ou fragilisées, certaines personnes rencontrent des difficultés pour se déplacer. Bien souvent, cela inquiète les proches qui craignent une chute alors que la personne est isolée. Quant à l’individu concerné, la peur de tomber peut engendrer perte d’autonomie et de liberté. Mais tout ça, c’était avant que la chaussure connectée E-vone ne s’invite dans leur quotidien.

Le concept

E-vone, c’est une chaussure qui, en cas de chute de son propriétaire, envoie automatiquement une alerte géolocalisée. Ni une ni deux, ses proches sont prévenus, permettant aux secours d’intervenir rapidement.

Si l’incident survient lorsque l’entourage n’est pas joignable, l’option sérénité propose une plateforme d’assistance téléphonique opérationnelle 24h/24 et 7j/7 permettant à un conseiller spécialisé de traiter l’alerte et d’avertir les secours.

La technologie dissimulée dans la semelle est composée d’un GSM (pour une communication autonome), d’un GPS (pour une géolocalisation ultra-précise), et de différents capteurs (gyroscope, accéléromètre).

 

Le savoir-faire

Pour rendre la chaussure jolie, pratique, et confortable, E-vone a pu compter sur l’expertise de Eram, entreprise spécialiste des chaussures depuis 1927. Sportives ou plus habillées, à destination des femmes ou des hommes, les chaussures sauront répondre aux préférences de chacun. Et, pas d’inquiétude, le dispositif est complètement invisible.

Les petits +

En plus d’être utile, la chaussure E-vone est écolo. Une partie de ses composants est recyclable, ce qui réduit son impact environnemental. En prime, le produit est 100% made in France, de quoi flatter le drapeau tricolore et favoriser la consommation locale.

CHU d’Angers, Gérontopôle de Nantes, institutions et partenaires experts de la santé et des technologies embarquées, acteurs de l’écoconception… E-vone compte déjà de nombreux soutiens. Le lancement commercial, lui, est prévu dès le printemps prochain.