Portfolio#Accompagnement
25 janvier 2019

Schoolab veut lancer 5 nouveaux lieux d’innovation en France d’ici 2020

Étudiants, startups et grands groupes se croisent, se mélangent et apprennent ensemble chez Schoolab. Pour développer ce modèle, la startup annonce une levée de 10 millions d’euros menée auprès des cofondateurs de Raise, du fonds French Tech Accélération et d’investisseurs privés.

Lancé en 2014, au moment où l’open innovation n’était pas encore adoptée massivement, et où les Makers commençaient à prendre leur envol, Schoolab se présente comme un « innovation studio » mélangeant étudiants, startups et grands groupes. Fondé par Jean-Claude Charlet, Olivier Cotinat et Julien Fayet, il repose en effet sur deux activités : l’accélération de projets, pour aider startups mais aussi grands groupes et géants de la tech à concevoir leurs produits et services innovants ; et la formation à l’innovation et à l’entrepreneuriat qui s’adresse aux étudiants comme aux membres du ComEx d’entreprises du CAC 40.

Des investisseurs privés prestigieux pour accélérer

Jusqu’ici développé sur fonds propres, Schoolab, qui associe toute une flopée de disciplines (ingénierie, business, design, sciences humaines etc.) et différents acteurs pour doper l’innovation, affiche de nouvelles ambitions et s’en donne les moyens. Avec la volonté d’ouvrir cinq lieux d’innovation en France d’ici 2020, la structure s’est entourée de nombreuses personnalités comme Clara Gaymard et Gonzague de Blignières (cofondateurs de Raise), Michel Benabou (cofondateur de Vente-privée, rebaptisé Veepee), de PDG du CAC 40, d’entrepreneurs etc. mais aussi du fonds French Tech Acceleration, qui ont tous mis au pot pour permettre à l’innovation studio de sécuriser 10 millions d’euros.

« Ouvrir notre capital était une démarche loin d’être anodine pour nous qui avions auto-financé notre croissance et qui tenions à notre indépendance. Nous avions été approchés à plusieurs reprises par des fonds et par des industriels mais nous avions toujours décliné », explique Jean-Claude Charlet. Un parti-pris qui a, outre les performances de la startup, su séduire les cofondateurs de Raise : « Être totalement auto-financé depuis sa création, faire plus de 100% de croissance annuelle et surtout dégager une très bonne rentabilité depuis leur début est tout simplement unique. Les valeurs des trois cofondateurs et de l’équipe de Schoolab sont de plus totalement alignés avec le Mouvement pour une Économie Bienveillante que nous avons lancé. Investir devenait une évidence pour nous. En moins de cinq semaines, nous avons réuni à nos côtés sans doute la plus belle liste d’investisseurs privés que nous ayons vue ».

En ligne de mire : San Francisco et le reste du monde

Si Schoolab veut intensifier ses activités en France, l’innovation studio veut aussi aller chasser sur les terres étrangères de façon plus intense. Forte d’activités et de clients dans cinq pays différents, ainsi que de partenariats historiques avec UC Berkeley et Stanford, la structure entend bien se développer dans la Silicon Valley.

« C’est dans un programme commun avec UC Berkeley, Le Bridge, que sont nées des startups comme Tempow, BlueCargo, Snipfeed, Groover ou encore Hello Zack, précise Olivier Cotinat. Nous allons continuer à décliner nos programmes de formations executives là-bas avec, notamment, l’ouverture d’un Schoolab San Francisco début 2019 en plein cœur de la ville. Nous voulons donner à nos clients européens un accès exclusif aux dernières innovations technologiques et aux talents de la Silicon Valley pour qu’ils puissent mieux les intégrer dans leurs bonnes pratiques au quotidien. »

Aujourd’hui, ce sont plus de 4000 personnes qui sont passées sur les bancs des lieux Schoolab, 350 projets de grands comptes qui y ont été accélérés et 450 startups qui y ont grandi, à travers 5 programmes dédiés.