Maddyness

Les startups de la culture, un écosystème jeune mais prometteur

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

Les startups de la culture, un écosystème jeune mais prometteur

Pepper Pepper Pepper
8547 - on fire  |  
Comments
Par Rémy Granger - 20 février 2019 / 08H00

De plus en plus d'entrepreneurs se lancent dans le secteur culturel, un marché considéré à tort comme une niche. Si les startups sont encore pour la plupart en phase d'amorçage, elles dessinent un paysage de plus en plus foisonnant.

Les industries culturelles en France ont le vent en poupe, comme en témoignent les derniers chiffres communiqués par le Ministère de la Culture : elles réalisent une rentabilité de 11%, soit 2% de plus que l’ensemble des secteurs marchands. Particularité du secteur, un quart du chiffre d’affaires et de la valeur ajoutée des entreprises culturelles marchandes est réalisé par des TPE. Et, parmi ces TPE, figurent de plus en plus de startups ayant un objectif clair : faciliter l’accès à la culture pour tous, en utilisant bien souvent le numérique comme levier d’inclusion.

Le mapping suivant, recensant près de 80 startups françaises agissant dans l’industrie culturelle, ne se veut volontairement pas exhaustif et vise à mettre en avant, au travers de 8 marchés culturels et créatifs, les initiatives entrepreneuriales marquantes dans le domaine.

Dans le domaine des loisirs culturels, certaines startups ont créé des agendas culturels personnalisés, comme le chatbot d’Ask Mona, qui pousse des idées de sorties culturelles partout en France, en fonction des envies des utilisateurs, ou de Wingit, qui scanne en temps réel les réseaux sociaux pour détecter les événements géolocalisés proches de l’utilisateur. Sur un créneau parallèle, des startups ont créé des applications permettant à leurs utilisateurs de cartographier leurs lieux culturels favoris, comme Mapstr, ou bien de partager, avec leur communauté d’amis, des coups de cœur ou des bons plans, comme le propose Swingli.

Autour de la découverte des loisirs culturels, des services annexes ont été conçus, comme la plateforme d’Arenametrix, qui propose aux institutions culturelles d’analyser les parcours et comportements des clients, pour leur pousser des billets correspondant à leurs habitudes de sortie.

Innovations technologiques ou de service

Cette même logique de découverte se retrouve dans le domaine musical et dans l’art visuel, via la détection des talents et la mise en relation avec des artistes. OpeningStage propose par exemple à des artistes émergents de monter sur scène dans des lieux du quotidien pour qu’ils puissent être découverts par un nouveau public. La startup Edmond Art, quant à elle, sélectionne des artistes réalisant des œuvres sur mesure pour les particuliers.

L’univers musical est aussi animé par des innovations technologiques : Redison commercialise des baguettes connectées pour apprendre à jouer de la batterie, HyVibe a créé une technologie permettant de sonoriser les objets du quotidien et de transformer, grâce à un boitier, une guitare en enceinte Bluetooth, directement connectée au smartphone. Enfin, SolarSoundSystem a mis au point des équipements de sonorisation pour les salles de concert fonctionnant avec l’énergie solaire.

Le renouveau de la littérature

Le domaine littéraire est lui en pleine phase de numérisation, avec l’essor des livres numériques. Quelques plateformes en France sont en train de monopoliser le marché, comme Glose ou Youboox. En parallèle, Koober s’est lancé le pari de résumer les meilleurs livres autour des sujets startup et de développement personnel, pour qu’ils puissent être lus en seulement 20 minutes.

Pour autant, le livre papier est loin de ses vieux jours, et des startups lui sont même dédiées, comme le réseau social de lecteurs Déjàlu, qui permet à ses membres d’échanger autour des livres lus et de recommander des livres aux autres membres.

La réalité virtuelle s’invite dans la culture

Du côté du patrimoine, les avancées technologiques en termes de réalité virtuelle offrent de belles promesses. Quelques startups ont mis au point des produits capables de « remonter le temps ou de se projeter dans le futur » en immergeant l’utilisateur dans un univers virtuel retraçant un lieu dans son état d’origine ou dans son état futur (aménagement urbain par exemple). C’est le cas de Timescope, qui a développé des bornes de réalité virtuelle, installées en libre-service sur les lieux touristiques, et de Rendr, qui via des algorithmes d’imageries de synthèse et de l’intelligence artificielle, reconstitue en images de synthèse des lieux disparus et détruits.

Des startups se lancent également dans le domaine du théâtre, comme Les 5 pièces, qui propose tous les 15 jours une sélection de 5 pièces à Paris, ou du cinéma, comme la plateforme de SVOD NoWave, qui recense des films d’auteurs, des films de genres, et des films de festivals.

Enfin, la médiation entre des acteurs de l’industrie culturelle a également ses jeunes pousses, qu’il s’agisse d’un catalogue d’offres d’emploi (JobCulture), de mises en relation entre professionnels du milieu (Artube), ou d’un réseau social pour les passionnés d’art et de culture (Solart).

Un écosystème en construction

Malgré tout, ces startups françaises de la culture, en comparaison avec d’autres industries, lèvent relativement peu de fonds, comme le montre le tableau suivant. Et pour cause, elles ont pour la plupart un ancrage territorial fort, restent relativement jeunes (2-3 ans d’existence en moyenne) et viennent en général de réaliser leur premier tour de table. 

Pour autant, ces startups françaises de la culture montrent de belles perspectives. Elles restent jeunes dans l’ensemble et sont en pleine évolution, passant pour la plupart de la phase d’amorçage à une phase de développement, sortant pour certaines d’une phase de R&D et entamant la commercialisation de leur produit. Et, comme en témoignent les récentes levées de fonds dans le domaine et au regard des VCs ayant investi dans ces startups, on leur devine un avenir très prometteur.

Par

Rémy Granger

20 février 2019 / 08H00
mis à jour le 22 février 2019
Articles les plus lus du moment

Entrepreneur, j’ai essayé de me lever à 5h tous les matins

Entrepreneurs
Par Tristan Laffontas, MoiChef - 09H00dimanche 08 septembre 2019
Next

Les 5 erreurs que commettent les entrepreneurs français

Entrepreneurs
Par Antoine Guo - 08H04vendredi 13 septembre 2019
Next

On s’est bien planté : récit de l'échec d'Everything

Entrepreneurs
Par Ulysse Lubin - 21H00lundi 16 septembre 2019
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge