Louise Thibon - https://www.louisethibon.com

Mounir Mahjoubi quitte le gouvernement

Engagé dans la course à la mairie de Paris, Mounir Mahjoubi quitte le secrétariat d'État au Numérique pour mieux mener campagne auprès des Parisiens.

La rumeur courait depuis plusieurs jours, c’est désormais officiel : Mounir Mahjoubi quitte le secrétariat d’État au Numérique pour s’engager dans les municipales 2020. Il brigue l’investiture de La République en marche (LREM) pour espérer ensuite remporter la mairie de Paris. Dans cet exercice, il sera opposé à d’autres membres de son parti, notamment Benjamin Griveaux qui a, lui aussi, démissionné ce mercredi du gouvernement.

C’est un fervent défenseur de l’innovation et un relais de la French Tech au sein de l’exécutif que perd l’écosystème startup avec son départ. Très engagé dans la défense des intérêts des entreprises numériques françaises, l’un de ses derniers combats a consisté à convaincre les Gafas de signer une charte de bonne conduite… sans succès. Il a eu plus de réussite en matière d’inclusion numérique, un autre de ses chevaux de bataille : il a signé, mercredi matin, un arrêté créant le label officiel Numérique inclusif.

Rattaché depuis le dernier remaniement au ministère de l’Économie et de l’Action publique, Mounir Mahjoubi a toujours été une sorte d’électron libre au sein du gouvernement, travaillant avec divers ministères pour accélérer la transformation numérique des services publics ou défendant la place des femmes dans la Tech. Si certains le voyaient un jour à la tête d’un grand ministère du Numérique, ses partisans l’imaginent désormais régnant sur un Paris plus technologique que jamais. Selon un sondage Ifop réalisé pour le Journal du Dimanche, l’ancien secrétaire d’État au Numérique obtiendrait, au premier tour, 20% des voix, juste derrière la maire sortante, Anne Hidalgo, créditée de 23% des voix.