Portfolio#FastPitch
26 avril 2019

4 startups recyclage à découvrir : Urbyn, MyBabyLoc, Gaya Skin et Angarde

Chaque vendredi, Maddyness vous propose une sélection de startups (ou projets innovants) à découvrir. Au menu de votre veille startup cette semaine : Urbyn, MyBabyLoc, Gaya Skin et Angarde.

Urbyn veut inciter les PME à devenir éco-responsables

Les entreprises françaises sont responsables de 90% des 350 millions de tonnes annuelles de déchets produits. C’est pourquoi Urbyn leur propose des prestations de recyclage accessibles et abordables. Pour cela, l’entreprise renseigne la plateforme en ligne sur les déchets qu’elle produit – papier, bois, ferraille – puis la plateforme analyse ses besoins – filières de recyclage, surcyclage, réglementation – pour lui proposer une offre chiffrée et adaptée. En outre, les professionnels du recyclage pourront optimiser leurs tournées selon des itinéraires calculés pour être les plus efficients. Quelques mois après son lancement, Urbyn a traité plus de 100 demandes de recyclage d’entreprises en Île-de-France et a contribué à faire recycler plus de 50 tonnes de déchets grâce à son réseau de 400 prestataires.

 

MyBabyLoc veut réduire l’impact écologique de votre bébé

Un enfant représente une production de CO2 de 60 tonnes par an, selon Environmental Research Letters. Couches jetables, vêtements très peu portés, et matériels de puériculture en plastique non recyclable constituent cette production. Pour y remédier, MyBabyLoc rassemble sur une plateforme une communauté de parents et de professionnels qui souhaitent mettre en location ou louer du matériel de puériculture. Une économie circulaire qui pourrait rapporter aux parents entre 200 et 700 euros par an, tout en réduisant l’impact écologique de l’enfant.

Gaya Skin, pour des vêtements de sport en tissu recyclé

L’industrie de la mode est le deuxième secteur le plus polluant au monde, juste après celui du pétrole. Cependant, les matières recyclées coûtent plus chères que les matières classiques, et il est difficile de trouver tous les éléments techniques utiles pour confectionner des vêtements esthétiques et écologiques. Gaya Skin a opté pour le recyclage des bouteilles en plastique et les filets de pêche, en les transformant en tissus de fibres recyclées, pour les confectionner en sportswear responsable. De plus, le proccédé – teinture, étiquetage, emballage – est tout aussi éco-responsable.

 

Angarde recycle les anciennes chaussures pour en proposer de nouvelles

Les chaussures d’été d’Angarde ont une coupe mocassin et des empiècements distinctifs à l’avant et à l’arrière. Elles conviennent autant pour les hommes que les femmes, en slip-on pour l’été, et en flipper pour l’hiver. Mais surtout, elles allient confort et responsabilité : toutes les matières premières sont sourcées en Europe sans intermédiaire pour privilégier les circuits courts. Cette année, la marque a misé sur des bouteilles en plastique recyclées et d’autres matières éco-conçues pour remplacer le coton et le cuir et ainsi garantir des modèles d’autant plus écologiques. Enfin, les clients sont invités à renvoyer leurs anciennes paires Angarde, qui seront recyclées, et obtenir ainsi une réduction de 20% sur leur prochain achat, afin de doper l’économie circulaire !