Maddyness

Stage en startup : sur quels critères faire son choix ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

Stage en startup : sur quels critères faire son choix ?

Pepper Pepper Pepper
1857 - trending  |  
Comments
Par Thibault Renouf - 10 juillet 2019 / 10H00

Vous avez pris votre décision, vous souhaitez trouver un stage en startup. Oui mais laquelle ? Et surtout pourquoi ?

De plus en plus d’étudiants rêvent de commencer leur carrière en startup. C’est pour certains un idéal de travail relayé par les médias, les politiques et même le système éducatif. On y associe énormément de proximité avec les équipes opérationnelles, un environnement dynamique, jeune et responsabilisant et surtout une excellente ambiance de travail.

Pourtant, beaucoup se lancent dans des stages en startup et s’en trouvent déçus, parfois relégués à des tâches rébarbatives et noyés au milieu d’une foule de stagiaires peu considérés. Chercher un stage en startup n’a pas vraiment de sens en soit : la vraie question est de savoir quel type de startup vous cherchez en fonction de votre objectif mais aussi quel poste vous intéresse !

Equipe, stade de développement et business

Pour analyser une startup en amont d’un éventuel entretien, vous pouvez prendre trois clés de lectures. La première est celle des équipes, que ce soit au global ou au sein du pôle que vous souhaitez rejoindre. Regardez alors l’ambiance, la culture, l’état d’esprit ou même les valeurs, qui peuvent en dire beaucoup sur l’atmosphère qui règne au sein d’une société. Finalement c’est la dimension qui s’avérera la plus importante pour la réussite de votre stage ! Pour vous renseigner, utilisez Glassdoor ou Welcome to The Jungle. N’hésitez pas à contacter d’anciens stagiaires de la startup en question directement sur Linkedin pour échanger avec eux sur ces sujets.

Ensuite, regardez le stade de développement de la société – sujet clé sur lequel nous reviendrons. Renseignez-vous d’abord sur la taille des équipes via Linkedin ou le site web (à mettre au regard de la date de création pour estimer la vitesse de croissance). Regardez aussi les montants levés (dans le récapitulatif MaddyMoney de Maddyness par exemple) et tous les autres indicateurs business que vous pourrez trouver (clients, chiffre d’affaires, nombre d’utilisateurs…). Notez que ces indicateurs varient en fonction du secteur : inutile donc de regarder le nombre de likes de la page Facebook d’une startup dans l’industrie.

Enfin, étudiez le business de la startup en question ! De nombreux étudiants sont souvent attirés par des sociétés B2C, dans des secteurs grand public, plus exposés par nature comme la restauration, le voyage, la food ou le prêt à porter. Sachez que si vous considérez uniquement un secteur en particulier, vous limiterez votre choix à une poignée de sociétés. Avant de restreindre le champ des possibles, posez-vous les bonnes questions : considérez-vous les sociétés B2B ? L’aspect technologique est-il important pour vous ? Souhaitez-vous intégrer une startup internationale ? etc.

Sur la base de ces critères, listez ensuite les startups qui vous intéressent. Vous pouvez lire la presse spécialisée, regarder les dernières promotions d’incubateurs ou bien encore vous inspirer des portefeuilles de fonds d’investissements – liste de startups que vous pourrez trouver directement sur le site du fond.

Le stade de développement, un aspect décisif

Au-delà des équipes et du business, rejoindre une startup de 10, 40 ou 100 employés n’implique pas les mêmes risques, ni les mêmes opportunités.

Chez Partoo, la startup dans laquelle je travaille, le rôle des stagiaires a fondamentalement changé en l’espace de deux ans – période durant laquelle nous sommes passés de 10 à 60 employés.

Les startups early stage

Une startup de moins de 10 employés – n’ayant parfois pas encore levé d’argent – a pour principal objectif de « valider une opportunité ». La société est donc extrêmement fragile et comporte un risque lié à son stade de développement early-stage. La forte valorisation sociale de l’entrepreneuriat a aussi entraîné la multiplication de projets plus ou moins sérieux, sans business model à moyen terme ni même véritable ambition de croissance… Regarder le profil des fondateurs vous permettra déjà de vous faire une première idée. Par ailleurs, il peut être utile de regarder la part des stagiaires sur le nombre total d’employés. En effet, les stagiaires peuvent être vu comme une main d’œuvre peu chère : il y’a alors de grandes chances que vous ne soyez pas assez accompagnés et que les tâches qui vous seront allouées soient peu gratifiantes.

Pourtant, de vraies pépites existent et c’est souvent au début de l’aventure que se présentent les meilleures opportunités de carrière. Faire son stage dans une startup early stage demande beaucoup d’investissement personnel pour en faire une expérience réussie : il faut faire preuve d’initiatives alors même qu’une part importante du travail réalisé peut s’avérer inutile en cas de changement de cap. Avec des moyens parfois limités au début de l’aventure, les idées créatives, l’autonomie et la débrouille seront souvent très valorisés ! Ce type de stage donne aussi une vision globale de l’entreprise ainsi qu’une très forte exposition aux fondateurs. C’est alors, pour un stagiaire, une super opportunité d’apprendre d’eux, de leurs méthodes et de leurs erreurs.

Si l’on regarde les anciens stagiaires de Partoo à ce stade de développement, on observe différents parcours. Brian, qui nous a rejoint en 2016, a ainsi repris ses études avec le goût de l’entrepreneuriat : aujourd’hui, il a pour ambition de monter sa propre société B2B. Guillaume, qui avait participé à la création de l’équipe Support en stage de fin d’études de comptabilité, a ensuite rejoint le département finance de Partoo à sa mise en place, 8 mois plus tard : il est aujourd’hui RAF (Responsable Administratif et Financier), en charge de la majorité des outils et process financiers internes chez Partoo !

Les startups qui se structurent

Une startup de 10 à 40 employés – parfois en phase de levée série A – a pour principal objectif de « démontrer sa viabilité ». La croissance de l’activité a été au rendez-vous, le business a fait ses preuves, rendant ainsi possibles de nombreux recrutements. Pourtant la société est encore peu structurée, que ce soit en termes de process ou même de management. Si vous rejoignez une société à ce stade de développement, il vaut mieux être à l’aise dans des environnements très dynamiques, très changeants et peu processés. C’est justement le rôle des équipes récemment recrutées de structurer la société : dans ce contexte, un stagiaire aura l’opportunité de mettre la main à la pâte via l’élaboration de process et donc d’avoir un impact opérationnel direct sur l’entreprise !

C’est aussi une période d’euphorie et de doutes, ou la culture de l’entreprise évolue et se précise. On passe souvent d’une société très proche d’un groupe d’amis, à une approche plus familiale, où chacun doit trouver sa place.

Chez Partoo, cette période a été la plus mouvementée mais aussi la plus structurante.

Les stagiaires qui nous ont rejoint durant cette période ont, eux aussi, suivi des parcours variés. Marion, suite à un stage commercial dans nos bureaux à Barcelone, a ainsi décidé de rejoindre une startup plus jeune, pour mettre à profit ce qu’elle avait appris : elle est aujourd’hui Head of Operations chez Tabesto, une startup d’une dizaine d’employés. Sevil, en stage en 2018 sur des sujets Sales Ops (aide à la structuration sales et CRM), a découvert le marketing digital chez Partoo : elle a décidé de changer de voie et de reprendre des études dans ce domaine. Un an plus tard, la voilà de retour chez Partoo, en alternance cette fois, au sein des équipes Marketing !

Les startups qui scalent

Une startup de plus de 40 employés – ayant parfois déjà réalisée une levée en série A ou B – a pour principal objectif de « scaler son modèle » (i.e. « passer à l’échelle »). Les startups à atteindre cette taille sont souvent moins nombreuses. A ce niveau de maturité, les équipes sont structurées et le management est en place. La société a prouvé qu’elle était viable et souhaite donc pérenniser sa croissance.

Chaque pôle est devenu expert dans son domaine et a mis en place les bonnes pratiques permettant au business de croitre de manière pérenne.

Pour un stagiaire, c’est l’occasion de se former sur un poste en particulier et de bénéficier de l’expérience de ces managers. Au-delà de d’apprentissage d’un métier précis, arriver à ce stade de développement vous permettra de découvrir tous les outils mis en place sur les années passées et sur lesquels vous pourrez être formés : Intercom, Salesforce, Payfit, Evoliz, Trello, Jira, etc. Pour quelqu’un qui souhaite travailler plus tard en Venture Capital (VC), c’est aussi l’occasion de découvrir des process et méthodes qui ont fait leur preuves (méthode MEDIC pour les sales, méthode de développement en SCRUM, workflow sur Salesforce, Onboarding des clients par les équipes Care, etc.)

Au sein de Partoo, nous avons aujourd’hui 6 stagiaires pour une équipe totale de 60 personnes. Adrien a ainsi rejoint les équipes sales il y’a plusieurs mois : il est managé à la fois par Alexandre et Vincent (Head of Sales) qui l’accompagnent au quotidien. Il participe aux formations générales de Partoo (produit, marché, concurrence…) mais aussi aux formations spécifiques aux équipes commerciales. De son côté, Clément est stagiaire RH et travaille en directe avec Céline (DRH) que ce soit sur les entretiens de recrutements, la gestion des équipes internes ou encore la « chasse de talents ». Enfin, récemment arrivé chez Partoo, Alexandre travaille au sein des équipes Customer Success pour mettre en place des process de gestion clients plus performants et réaliser des études spécifiques sur certains de nos plus gros comptes. C’est l’opportunité pour lui d’être plongé dans l’univers startup dès son premier stage de césure.

Un stage en startup, oui mais à quel poste ?

Même si le sujet a peu été abordé dans cet article, le choix du poste doit rester au cœur de vos recherches de stage. Les critères de choix sont assez similaires pour un stage et pour un premier emploi et il serait trop long de tous les détailler ici. Cependant deux grandes différences peuvent être soulignées :

  • Tout d’abord, pour un stage, vous avez beaucoup plus le droit à l’erreur et pouvez prendre des risques. Si un poste vous tente, mais que vous avez des doutes, c’est le moment d’essayer : cherchez-vous, faites-vous plaisir !
  • Par ailleurs, notez que certains postes en startups sont moins propices aux stages de césure, car ils supposent une relation longue avec des clients ou des prospects. Ainsi, les postes de Customer Success ou de Sales Grand Compte se prêtent plus à des stages de fin d’étude, avec opportunité d’embauche par la suite.

De manière générale, trouver un stage sympa en startup peut relever du casse-tête et beaucoup d’étudiants s’y prennent malheureusement trop tard. Pourtant, c’est une occasion en or de découvrir des entreprises et des métiers spécifiques sans trop de pression !

Thibault Renouf, co-CEO chez Partoo

Par

Thibault Renouf

10 juillet 2019 / 10H00
mis à jour le 09 juillet 2019
Articles les plus lus du moment

Haroun : "On est en train de devenir des abrutis finis"

Technologies
Par Anais Richardin - 14H00mardi 16 juillet 2019
Next

Comment j’ai planté ma startup

Entrepreneurs
Par Celine Deluzarche - 08H00mercredi 17 juillet 2019
Next

Entrepreneur·e·s, comment mieux gérer votre temps ?

Entrepreneurs
Par Mickaël Cabrol et Hubert Reynier - 09H00mercredi 10 juillet 2019
Next

Attribuer des BSPCE aux membres du board, c’est (désormais) possible !

Finance
Par Thomas Buffin et Tanguy Dubly - 11H00jeudi 11 juillet 2019
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge