Portfolio#MaddyPitch
2 septembre 2019

Virvolt transforme votre bicyclette en vélo électrique en 72 heures

« Le vélo électrique est un sport de riche ». Pour lutter contre ce constat et rendre accessible au plus grand nombre un mode de transport écologique et agréable, Virvolt propose de transformer votre fidèle deux roues en un véhicule à assistance électrique. La jeune marque a répondu à nos questions.

Republication du 14 mai 2019

Comment l’idée vous est-elle venue ? Quelle problématique souhaitiez-vous résoudre ?

Depuis 2016, Mehdi Najid et Jérôme Gaymard électrifient des vélos. Par curiosité au début puis par intérêt, ils ont continué à développer ce système et ont pris conscience de son immense potentiel. Leur constat était simple : le vélo électrique est un sport de riche. Le prix d’achat moyen pour un vélo électrique neuf est de 1500 euros. L’offre est chère, manque de flexibilité et de durabilité. Ceci alors que tout le monde voudrait avoir un vélo électrique : c’est bien plus agréable que n’importe quel autre moyen de transport en ville.

Présentez-nous votre solution :

Virvolt est le premier service d’électrification de vélo en France. Nous proposons de transformer les vélos des particuliers en vélos électriques en 72 heures maximum. Chacun peut se rendre à notre atelier avec son propre vélo et choisir le moteur et la batterie qui conviennent à son utilisation. 72h plus tard maximum, le vélo est électrifié et pour deux fois moins cher que pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) neuf. Afin d’assurer la durabilité de nos produits, Virvolt propose aussi le reconditionnement express des batteries usagées.

Quel est votre business model  ?

Le business model s’opère en vente directe, avec trois offres principales :

  • L’électrification « Au Trot », à 730 euros
  • L’électrification « Au Galop » à 1200 euros (dotée de  composants plus performants et proposant plus de puissance et de vitesse)
  • Le reconditionnement de batterie, réalisée sur devis selon l’opération, à partir de 229 euros

Qui sont les fondateurs ?

Virvolt a été fondée par Mehdi Najid, Jérome Gaymard et Guillaume Roger, trois amis d’enfance qui se connaissent depuis leurs années de collège, qu’ils passèrent à Paris.

Mehdi a 25 ans, il a suivi des études de sociologie pendant trois ans. Il est surtout celui qui a eu l’idée de lancer le projet Virvolt, dont il est en charge du développement commercial et opérationnel. Jérôme a 24 ans, il est ingénieur du son de formation. C’est également notre expert en mécanique et en électronique. Guillaume, âgé de 25 ans, a suivi des études de commerce à l’EM Lyon. Il était country manager de Jumia à Madagascar, avant de rejoindre le projet Virvolt en septembre 2018.

Qui sont vos concurrents ?

Notre concurrent direct sur l’électrification de vélo est À Fond Gaston, basé à Lyon. D’autres acteurs proposent la vente de kit d’électrification, comme Cycloboost ou Ozo. Doctibike proposent la vente de batteries de VAE en remplacement des usagées.