Maddyness

Les bonnes pratiques pour être écolo au bureau

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

Les bonnes pratiques pour être écolo au bureau

16108 - on fire  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 01 octobre 2019 / 11H00

Vous fermez déjà le robinet pendant que vous vous lavez les dents ? C'est bien ! Reste à importer ces bonnes astuces au bureau pour convaincre vos collègues de réduire leur empreinte carbone. Maddyness vous aide à devenir l'écolo de votre entreprise.

Article initialement publié en mars 2019

Être écolo, c’est un état d’esprit. Et il ne s’arrête pas à la porte du bureau. Les astuces que chacun met en place chez soi pour réduire son empreinte sur l’environnement peuvent aisément être reproduites au bureau. Mais il ne dépend pas que des salariés de « verdir » leur entreprise. Entrepreneurs, ces quelques bonnes pratiques peuvent vous aider à amorcer la transition énergétique de votre startup.

Remplacer les bouteilles plastiques

C’est le fléau le plus répandu dans les startups : les bouteilles en plastique s’entassent sur les bureaux ou dans les poubelles – pas toujours triées, on y reviendra. Or seulement 22% des déchets plastiques français sont recyclés, selon les derniers chiffres présentés par l’association PlasticsEurope. Il est donc plus que temps de s’attaquer au problème à la source : réduire les déchets plastiques… ! Commençons donc par les bouteilles en plastique, faciles à remplacer.

En effet, il suffit d’offrir à vos collaborateurs des gourdes réutilisables, comme celles de Gobi. Fabriquées en France et sans bisphénol-A, elles seront en outre plus esthétiques sur les bureaux que des bouteilles en plastique. Les plus économes les rempliront directement au robinet, éventuellement pourvu d’un filtre si votre entreprise est dans une zone où l’eau ne provient pas directement des sources montagneuses. Et si vous souhaitez investir dans une fontaine à eau, pensez à celles de la startup Castalie, qui, en plus de garantir une certaine qualité de l’eau, permettent de choisir entre eau plate et eau gazeuse.

Investir dans le non-jetable

Toujours dans l’idée de réduire ses déchets plastiques, faites la chasse à la vaisselle jetable et aux pailles en plastique. Utilisez vos dernières assiettes et couverts en plastique (si vous les avez déjà acheté, ça ne sert à rien de les jeter sans les utiliser…) et investissez ensuite dans de la jolie vaisselle : dans les plus petites entreprises, chacun fera sa vaisselle, les plus grandes structures investiront dans un lave-vaisselle. Vos collaborateurs vous remercieront et la planète aussi.

Portez une attention particulière aux pailles en plastique, véritable fléau pour l’environnement. Ceux qui ne peuvent vraiment pas s’en passer (même avec cette jolie gourde que vous avez maintenant sur votre bureau ?!) pourront trouver leur bonheur chez Les Pailles, qui conçoit des pailles réutilisables, à laver avec la vaisselle, ou comestibles pour ceux qui souhaitent s’aventurer sur des chemins novateurs.

Trier vos déchets

Difficile pour une entreprise de devenir zéro déchet. Mais un premier pas consiste à trier vos déchets pour faciliter leur recyclage. Si vous avez du mal à vous y retrouver entre les poubelles verte et jaune ou que vous avez la flemme de mettre de côté vos capsules Nespresso – doit-on vous rappeler que seuls 10% des centres de tri français sont aujourd’hui capables de traiter ces capsules, qui finissent donc majoritairement par s’empiler dans les décharges… – vous pouvez faire appel aux Joyeux Recycleurs. Ces derniers installent dans vos espaces différentes poubelles de tri (papier, verre, capsules de café…) pour aider vos collaborateurs à trier de manière optimale les déchets. Toutes les deux semaines, la startup s’occupe de vider les bacs pour en apporter le contenu dans des centres de tri. Bonus : un rapport mensuel et annuel vous informe de la quantité recyclée.

Briller sans allumer les lumières

« C’est pas Versailles, ici ! » Vous avez probablement entendu cette phrase chez vous, de parents soucieux de préserver la planète ou leur facture. Votre chef ne vous le dit probablement pas mais l’enjeu est pourtant le même ! Et il est même d’autant plus important que climatisation, lampes individuelles et plafonniers laissés allumés même dans des pièces où personne ne se trouve aggravent le problème.

Pensez donc aux solutions IoT qui vous permettent d’optimiser votre consommation d’électricité (radiateurs intelligents, lampes à led, thermostats connectés…). Et, si votre propriétaire en est d’accord, faites installer dans votre immeuble la solution d’effiPilot qui permet de scruter les sur-consommations d’électricité et d’optimiser ainsi votre conso. De quoi trouver le juste équilibre entre confort de travail, consommation réduite et facture allégée.

Moins imprimer

Moins de plastique mais moins de papier aussi. Ce n’est pas parce qu’il est recyclable qu’il faut en abuser ! Les startups sont les fers de lance de la dématérialisation, faites honneur à votre réputation. Et si certains documents doivent être signés, ils ne requièrent pas forcément d’être imprimés. Adoptez la signature électronique, comme le propose la startup française Yousign, et convainquez vos interlocuteurs d’en faire autant.

Vider sa boîte mail

Même la dématérialisation comporte son côté obscur. Et en stockant sans discriminer tous les mails reçus, vous contribuez à la surchauffe des serveurs, néfaste à l’environnement. De temps en temps, pensez à nettoyer votre boîte mail : en plus de vous libérer l’esprit, cela allègera aussi votre empreinte carbone. Cleanfox a mis au point un outil simple et pratique pour vous acquitter de cette tâche régulièrement.

Faire du télétravail

Et si votre impact sur l’environnement en tant que travailleur commençait… avant même d’entrer dans le bureau ? Pour peu que vous ne soyez pas adepte du vélo ou de la marche, ou que vous n’avez pas d’autre choix que de prendre votre voitures, et même si vous êtes un aficionado des transports en commun, ces déplacements contribuent à polluer la planète… Profitez du changement de réglementation pour demander à faire davantage de télétravail. Vous gagnerez en sérénité et en green attitude !

Par

Geraldine Russell

01 octobre 2019 / 11H00
mis à jour le 01 octobre 2019
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge