Maddyness

Transformation numérique : comment l’État compte rattraper son retard

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Technologies

Transformation numérique : comment l’État compte rattraper son retard

Pepper Pepper Pepper
3787 - piping hot  |  
Comments
Par Maddyness avec AFP - 02 octobre 2019 / 12H04

L'Etat a publié mercredi le plan de transformation numérique de ses services, qui prévoit notamment le lancement d'un "cloud" interne (informatique mutualisée) pour les données sensibles de l'Etat d'ici à la fin de l'année 2019.

La feuille de route, nommée Tech.gouv, fixe une série d’objectifs et un échéancier, pour pouvoir mesurer l’état d’avancement des travaux. « Il s’agit de concevoir et mettre en oeuvre des projets numériques réalistes et utiles, en phase avec les attentes et les besoins des citoyens, des entreprises et des agents publics », indique le directeur interministériel du numérique, Nadi Bou Hanna, dans un avant-propos.

Malgré son engouement pour les startups, la France figure légèrement en dessous de la moyenne européenne dans le classement publié tous les ans par la Commission européenne pour mesurer la performance numérique des Etats membres de l’UE (numérisation des services publics, connectivité, utilisation d’internet…). Selon cet indice DESI (indice relatif à l’économie et à la société numérique), la France figure au 15ème rang européen, loin derrière les pays les plus performants de l’Union européenne comme la Finlande, la Suède, les Pays-Bas ou le Danemark.

La feuille de route tech.gouv veut faire gagner cinq places à la France dans ce classement, pour qu’elle se place au 10ème rang. Elle prévoit par exemple que France Connect, la solution d’identité numérique publique, parvienne à 25 millions d’utilisateurs en 2022. France Connect (12 millions d’utilisateurs actuellement) doit permettre de rivaliser avec les systèmes d’identification via les grands opérateurs américains comme Google ou Facebook, et éviter que ceux-ci ne s’imposent partout auprès du public.

La feuille de route prévoit également par exemple la création d’un « dossier numérique citoyen » au 1er trimestre 2020, qui permettra de donner à chacun « une vision à 360 degrés et en toute transparence » de ses relations avec les organismes publics.

Pour l’infrastructure informatique, outre le « cloud interne » réservé aux applications et aux données sensibles de l’Etat, tech.gouv prévoit la mise en place d’un « cloud dédié » avec un opérateur privé du secteur qui reste à désigner. Ce « cloud dédié » abritera les données de diverses administrations comme l’Education nationale, la justice ou Bercy, et devra ouvrir au premier trimestre 2021, selon la feuille de route.

Tech.gouv prévoit aussi des objectifs en matière de dématérialisation administrative et d’inclusion numérique. Elle prévoit aussi de stimuler et généraliser les « startups d’Etat » sur tout le territoire, et de créer une « brigade d’intervention numérique » nationale, des pompiers du numérique pour venir à la rescousse des projets publics en déroute.

Par

Maddyness avec AFP

02 octobre 2019 / 12H04
mis à jour le 02 octobre 2019
Articles les plus lus du moment
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge