Maddyness

3 informations pour bien commencer la journée : Handi4change, YesWeHack et Bivwak

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

3 informations pour bien commencer la journée : Handi4change, YesWeHack et Bivwak

Pepper Pepper Pepper
1758 - trending  |  
Comments
Par Liv Audigane - 13 novembre 2019 / 07H10

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations startup à côté desquelles il ne faut pas passer. Aujourd'hui : Handi4Change, YesWeHack et Bivwak.

YesWeHack EDU, une plateforme pour éduquer à la cybersécurité 

La startup YesWeHack, spécialisée dans la détection de failles informatique, lance une plateforme pour transmettre ses savoirs et éduquer à la cybersécurité. La cible ? Principalement les promotions cybersécurité des écoles et universités. YesWeHack EDU veut faire découvrir aux futurs développeurs des spécialisations telles DevSecOps, Data scientist, Security analyst, etc. L’objectif de la plateforme, qui sera disponible partout en Europe, est aussi de faciliter les projets transversaux entre institutions académiques et secteur privé. 

Handi4Change finaliste de l’Impact Challenge 

“Dix initiatives pour que le numérique soit à la portée de tous.” C’est le mot d’ordre des finalistes de l’Impact Challenge organisé par Google. Parmi ceux-ci, Handi4Change, une offre de formation au numérique développée par WebForce3 à destination de personnes en situation de handicap. 

Cette formation, qualifiante, veut s’adapter à “chaque handicap” : WebForce3 explique tenir compte “de la fatigue et des difficultés d’attention, de comportement et de déplacement”. Les apprenants pour ainsi choisir quand assister à un cours et comment : sur place, en vidéo, en direct, en replay, etc. Il est possible de voter pour l’un des 10 finalistes de l’Impact Challenge à ce lien

BNP Paribas accélère ses projets de startups internes avec Bivwak !

Dans un espace de 3 500m2 près des Grands Boulevards à Paris, BNP Paribas abrite ses salariés avec un projet de startup, pour qu’en six mois maximum ils arrivent à un prototype ou une offre de produit viable. Cela peut mener à la création d’une jeune pousse en interne, ou d’une filiale autonome. 

L’incubateur, rapporte La Tribune, devrait aussi être un lieu de formation pour les salariés de BNP Paribas. L’école de code General Assembly y dispensera des formations. L’espace devrait aussi être ouvert à des startups de l’extérieur ou d’autres grandes entreprises favorisant l’intrapreneuriat.

Par

Liv Audigane

13 novembre 2019 / 07H10
mis à jour le 12 novembre 2019
Articles les plus lus du moment

Operating partner, une seconde vie pour les entrepreneur·e·s

Business
Par Anne Taffin - 21H00lundi 02 décembre 2019
Next

Définir ses valeurs, sa culture. Le tuto comet

Business
Par Yoann Lopez - 18H00jeudi 28 novembre 2019
Next

Squiddy, l’antivol intelligent pour les deux-roues

Technologies
Par Anne Taffin - 10H00jeudi 28 novembre 2019
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge