Maddyness

Le musée virtuel de Dassault Systèmes, pont entre l’innovation et le grand public

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

Le musée virtuel de Dassault Systèmes, pont entre l’innovation et le grand public

Pepper Pepper Pepper
4870 - piping hot  |  
Comments
Par Maddyness, avec Dassault Systèmes - 10 décembre 2019 / 14H00

Le 3DExperience Lab de Dassault Systèmes a dévoilé mardi 3 décembre son musée virtuel de l’innovation, où sont exposés les prototypes des projets accélérés par le laboratoire d’Open Innovation.

Un grand espace où l’on peut se déplacer, découvrir des innovations, manipuler des prototypes, voir des simulations, des animations, lire les explications sans être poussé par d’autres visiteurs, et auquel on peut accéder depuis toute la planète. C’est la promesse du Musée virtuel de l’innovation dévoilé mardi 3 décembre par Dassault Systèmes. 

“Ce sont les fondations du projets”, explique Frédéric Vacher, responsable de l’innovation et à la tête du 3DExperience Lab, l’accélérateur virtuel de Dassault Systèmes. “Actuellement, il y a environ 25 innovations de ruptures disponibles sous forme d’expérience 3D. L’objectif est de faire de la qualité et non de la quantité, étant dans le cloud,  le musée va évoluer mois après mois avec les nouveaux projets quand ils donneront leurs premiers résultats”, assure-t-il. 

Cet espace virtuel est de fait l’opportunité d’exposer les prototypes des entreprises accompagnées par le 3DExperience Lab depuis plusieurs années. La grande annonce du 3 décembre était donc aussi l’occasion de mettre en valeur huit des quinze nouvelles startups qui seront accompagnées pendant deux ans par Dassault Systèmes. 

Une plateforme d’accélération physique et numérique

La structure les aide à se développer grâce à une plateforme à la fois numérique et physique. “Nous développons de logiciels industriels indispensables sur certains axes. Nous sommes présents dans 11 industries et donc compétents sur un grand nombre de procédés industriels”, fait valoir Frédéric Vacher. Un atout important sur le plan technologique, mais aussi relationnel : “Si les entrepreneurs souhaitent rencontrer un industriel, il nous est facile d’organiser une rencontre.” 

“Non seulement nous allons mettre, par exemple, à disposition de Xsun des logiciels de calcul aérodynamique, mais un expert va les accompagner et en expliquer le fonctionnement”, illustre le responsable. Le cloud permet en outre un accès à ces experts sur toute la planète. 

Le 3DExperience Lab donne aussi l’opportunité de toucher pas moins de 140 pays où Dassault Systèmes est implanté, en connectant par exemple des équipes sur place afin de faciliter les rencontres. Grâce à ses laboratoires, toujours plus nombreux, et des partenariats avec des structures locales, l’entreprise entend développer un réseau mondial. L’accompagnement dure deux ans. 

 

Un fort impact sociétal, une vraie innovation et de l’intelligence collective

Les projets sont sélectionnés sur trois critères : leur fort impact sociétal dans les milieux de la ville, l’environnement et la santé (répondant aux critères de développement durable de l’ONU), leur innovation de rupture et l’appel à l’intelligence collective. “L’innovation n’est pas que technologique, elle peut être issue du modèle de business”, note toutefois Frédéric Vacher.

Les entreprises sont sélectionnées en early stage. “On prend des risques, mais les deux parties doivent y avoir un intérêt. Nous les accompagnons, nous faisons tout pour que cela fonctionne des futurs clients de Dassault Systèmes”, explique le responsable de l’accélérateur.

Tous les projets ne sont pas d’ailleurs portés par des startups. L’un des nouveaux dossiers du 3DExperience Lab est l’association américaine Magic Wheelchair, qui transforme grâce à ses bénévoles les fauteuils d’enfants en situation de handicap en avion, dragon, carrosse, Batmobile… Toujours dans le domaine du handicap, la startup française Gyrolift développe quant à elle un fauteuil sur gyropode, stabilisé, qui permet de se déplacer debout comme assis. Elle favorise ainsi le maintien ou la réinsertion dans l’emploi en dépit des contraintes physiques.

L’entreprise belge Feops développe de son côté une modélisation pré-opératoire des interactions entre l’anatomie d’un patient et un implant cardiaque. Toujours dans la santé, la startup indienne Inali a créé un bras bionique à bas coût, accessible aux personnes à faibles revenus dans les pays en voie de développement.

Ces innovations et bien d’autres sont déjà visibles dans le Musée virtuel de l’innovation du 3DExperience Lab, accessible dans un premier temps dans les bureaux des 140 pays où Dassault Systèmes est installé. “Si le visiteur est néophyte, il va découvrir et apprendre. S’il est expert, il va quand même découvrir des éléments”, assure Frédéric Vacher. A terme, il souhaite « que ce musée soit exploité par des médiateurs vis-à-vis du grand public”.

Maddyness, partenaire média de Dassault Systèmes

Par

Maddyness, avec Dassault Systèmes

10 décembre 2019 / 14H00
mis à jour le 11 décembre 2019
Articles les plus lus du moment
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge