Maddyness

La prise de décision, une angoisse pour 82 % des dirigeants français

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

La prise de décision, une angoisse pour 82 % des dirigeants français

Pepper Pepper Pepper
3169 - piping hot  |  
Comments
Par Anne Taffin - 12 février 2020 / 10H00

Si les managers et les dirigeants semblent habitués à la prise de décision, cet exercice n’est pas sans difficulté pour eux. Etouffés par les données, ils sont très anxieux à l’idée de se tromper d’après une étude menée par Oracle Netsuite, spécialiste du changement en entreprise, auprès de 1000 dirigeants français et européens (managers ou supérieurs).

Le monde de l’entreprise serait-il facteur d’angoisse ? Pour les dirigeants d’entreprise interrogés par Oracle Netsuite, la réponse est positive. Pour 82% d’entre-eux, prendre une décision dans le cadre professionnel est beaucoup plus angoissant que de le faire dans la sphère privée. 

Comme principaux facteurs d’angoisse, les intéressés citent la peur d’impacter négativement le chiffre d’affaires de l’entreprise (43%), de nuire à leur réputation (23%) et même de perdre leur emploi pour 13% d’entre eux. 

Un sentiment qui est exacerbé dans les organisations se considérant comme “les plus performantes » : 62% de leurs responsables préfèrent prendre une décision moins risquée même si elle peut conduire à une baisse des performances espérées. 

La donnée, principale point de crispation des dirigeants

Et les données ne sont pas vraiment d’une grande aide pour les dirigeants puisque la quasi-totalité des sondés s’estiment (99%) submergés par celles-ci. 

Près de 7 managers sur 10 reconnaissent suivre leur instinct sans véritablement s’appuyer sur les datas à leur disposition. En ce sens, l’usage de robots capables de “sortir” les chiffres les plus pertinents pourrait constituer un atout de taille dans la prise de décisions. L’idée tente d’ailleurs plus d’un dirigeant français sur deux contre seulement 33% de leurs homologues britanniques. 

Deux autres facteurs de stress sont avancés par les Français : le manque de temps et la complexité du processus. En effet, près d’⅓ des managers et dirigeants de l’Hexagone estiment qu’ils ont bénéficié de moins de temps pour prendre des décisions cruciales en 2019 qu’en 2018. Et 21% soulignent également l’implication de davantage de membres dans ces processus, ce qui complexifie obligatoirement les débats et les compromis. Aux Etats-Unis, ce taux monte même à 51% . 

Un bilan en demi-teinte

Si les dirigeants français sont plutôt optimistes quant à la croissance de leurs entreprises (49%), ils le sont nettement moins (27%) sur la capacité d’ajuster la stratégie globale de l’entreprise en fonction de l’analyse des données. 

Un quart des sondés considère, plus globalement, que la hiérarchie ne fournit pas un plan de réussite assez clair. Un chiffre qui fait écho à la défiance des dirigeants envers leurs supérieurs. En cas de décision difficile à prendre, 15% d’entre eux se tourneraient vers leur N+1 contre 39% vers leurs collègues et 21% vers des homologues d’autres entreprises. 

Par

Anne Taffin

12 février 2020 / 10H00
mis à jour le 11 février 2020
Articles les plus lus du moment
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge