Maddyness

Kinvent au secours des sportifs en rééducation

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Kinvent au secours des sportifs en rééducation

Pepper Pepper Pepper
4174 - piping hot  |  
Comments
Par Maddyness, avec la Caisse d'Epargne - 25 février 2020 / 17H00

Solution d’accompagnement pour les sportifs en rééducation ou souhaitant améliorer leurs performances, Kinvent mise sur les Jeux olympiques 2024 pour se développer à grande échelle.

Les entraînements, le dépassement de soi, les blessures et la rééducation… Autant de sujets quAthanase Kollias connaît bien. Ancien champion de France daviron et passionné de rugby, il a dû avoir recours à des séances de kinésithérapie pour retrouver son niveau après plusieurs blessures. Néanmoins, les séances ne le motivaient pas et prenaient du temps. Biomécanicien de formation, il a alors conçu une solution daccompagnement pour les athlètes en rééducation.

Faire de la prévention et s’entraîner toute l’année

Kinvent couple six instruments sportifs connectés et une application. Ceux-ci – par exemple des plaques sur lesquelles faire ses squats – permettent de mesurer lactivité musculaire, cardiaque ou encore le souffle de lutilisateur grâce à de nombreux capteurs. Toutes les données sont envoyées directement sur lapplication et ainsi enregistrées par le professionnel en charge de la rééducation ou lentraîneur du sportif pour suivre les progrès de lutilisateur et évaluer les points à améliorer. Le professionnel de santé peut alors adapter les exercices en fonction des difficultés rencontrées mais aussi des progrès réalisés pour accompagner son patient jusqu’à la guérison totale du muscle.

Kinvent permet aussi de prévenir d’éventuelles blessures. En effet, en complément de la rééducation, lactivité sportive permet de renforcer le muscle. Kinvent est capable de mesurer lactivité physique produite par son utilisateur mais aussi dindiquer sil est possible daller plus loin. Le mieux, cest de faire de la prévention, de mettre en en place un système pour risquer le moins de blessures”, atteste Athanase Kollias.

Accompagner la jeune pousse à la rencontre de ses futurs clients

Cest en octobre dernier, alors quil fait partie de lincubateur du Business & Innovation Centre (BIC) de Montpellier, quAthanase Kollias est mis en relation avec Véronique Alibert, responsable du dispositif Néo Business à la Caisse dEpargne Languedoc-Roussillon. En effet, celui-ci est partenaire à Montpellier du BIC mais aussi de l’incubateur Créalia Occitanie et de la Société daccélération du transfert de technologie (SATT). Nous avons pensé que le projet dAthanase Kollias pouvait être intéressant pour le milieu sportif. De plus, lors de notre rencontre, Kinvent était déjà au début de sa commercialisation et avait dépassé le stade de preuve du concept.”

Pour intégrer le programme de labellisation Néo Business, Kinvent a pitché devant un comité  dexperts issus de la Caisse dEpargne et dentrepreneurs locaux reconnus. « Les startups sélectionnées bénéficient toutes dun accompagnement spécifique. L’élaboration dun diagnostic personnalisé des besoins est la première étape qui permet de leur proposer ensuite les services les mieux adaptés, précise Véronique Alibert. En parallèle, la Caisse dÉpargne ouvre son carnet dadresses aux jeunes pousses labellisées et favorise les rencontres avec des partenaires ou clients potentiels. » C’est ainsi que la solution de Kinvent a pu être testée par l’équipe de rugby de Montpellier mais aussi par lhôpital Raymond Poincaré de Garches et la clinique Saint-Roch, avec lesquelles Athanase Kollias est entré en contact grâce au programme daccompagnement.

Ce dernier doit permettre à Kinvent de gagner en visibilité, notamment grâce à des pop-up stores dans lesquels la solution est mise en valeur. Au-delà de cette aide logistique et réseau, la startup bénéficie également de facilités de financement, comme en témoigne lobtention dun prêt innovation de 90 000 euros pour développer de nouveaux projets, pour le moment maintenus secrets ; mais aussi d’une assurance homme-clé, afin de sécuriser et pérenniser l’activité de l’entreprise.

Dans la ligne de mire de la startup : les Jeux olympiques de Paris 2024. Kinvent permet aussi de repérer les sportifs prometteurs et les accompagner dans leur formation”, explique Athanase Kollias. Les capteurs proposés par la startup permettent en effet d’évaluer le potentiel physique des sportifs et ainsi de voir si un athlète peut atteindre lexcellence requise pour participer aux Jeux olympiques. Néanmoins, avant de penser à 2024, Athanase Kollias veut avant tout se concentrer sur la croissance commerciale de son entreprise.

Maddyness, partenaire média du dispositif Néo Business à la Caisse dEpargne

Par

Maddyness, avec la Caisse d'Epargne

25 février 2020 / 17H00
mis à jour le 09 juin 2020
Nos derniers articles

Entreprises des années 2020 : les 10 convictions qui peuvent tout changer

Entrepreneurs
Par Emmanuelle Durand-Rodriguez et Vanessa Vierling - 14H00jeudi 13 août 2020
Next

8 jobs du futur auxquels se préparer

Innovation
Par Celine Deluzarche - 09H00jeudi 13 août 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge