Portfolio#App
3 mars 2020

La Bourse aux livres offre une seconde vie aux livres dont vous ne voulez plus

Suite à vos votes sur le dernier Appliness, la Bourse aux livres devient l’app de la semaine. Découvrez l’application de revente de livres entre particuliers.

L’aventure de l’application la Bourse aux Livres débute en 2016 lorsque Tom Castano, Dorian Lovera et Alexandre Taillandier finissent leurs études. Les trois amis sont alors à la recherche d’une plateforme qui leur permettrait de revendre leurs manuels scolaires de façon sûre. Ne trouvant pas chaussure à leur pied, ils décident de transformer leur association de revente de livres en service sécurisé pour tous les étudiants qui en ont besoin. Rapidement, ils se rendent compte qu’ils peuvent élargir leur clientèle et conçoivent l’application la Bourse aux livres. Celle-ci se charge de revendre tous les types de livres, du roman au manuel scolaire en passant par la bande dessinée. 

Après avoir téléchargé l’application depuis l’App store ou Google play, il n’y a plus qu’à scanner les codes-barres des livres à vendre ou bien à entrer manuellement leur numéro ISBN. L’algorithme de la Bourse aux livres se charge de définir le prix de vente du livre, à partir de la demande, de l’offre de livres similaires sur l’application et du prix du livre neuf. Plus la demande est forte, plus le prix sera élevé.

L’utilisateur doit ensuite déposer son livre dans l’un des 8500 points Mondial Relay en France. La startup va alors évaluer l’état du livre et le vendre le plus rapidement possible. Les livres sont vendus sur des plateformes comme Amazon, CDiscount ou encore eBay. Une fois le livre vendu, le tarif initialement annoncé à l’utilisateur est viré sur son compte. La plateforme se rémunère via une commission de 25% en moyenne sur le prix de la vente.

Réutiliser plutôt que jeter ou racheter

Et dans le cas où le livre ne serait pas vendu ? Pas de panique, les créateurs de l’application ont pensé à tout. Si au bout d’un an aucune vente n’a été réalisée l’utilisateur peut choisir soit de récupérer ses invendus, soit de les offrir à l’association Bibliothèque sans frontières. Celle-ci travaille depuis 2007 à la diffusion de la culture auprès de ceux qui n’y ont pas accès et notamment grâce à des réseaux de bibliothèques à travers le monde, pour lesquelles elle collecte des livres.

La Bourse aux livres est une bonne alternative à la sur-consommation. Saviez-vous que 142 millions de livres sont chaque année envoyés au pilonnage ? Passer par la Bourse aux livres, c’est assurer à une partie de ceux-ci de trouver une seconde vie. D’ailleurs, les jeunes entrepreneurs souhaitent prochainement étendre leur catalogue aux CD, DVD et jeux vidéos pour qu’un maximum d’objets puissent trouver une deuxième utilisation.