Un site et un numéro de téléphone pour aider les Français à surmonter la fracture numérique

Le gouvernement met en place un service pour aider les Français qui ont du mal à utiliser les outils numériques. La fracture numérique s'est en effet accrue avec le confinement, empêchant certaines personnes de chercher de l'aide.

Un site internet et un numéro de téléphone associé ont été lancés dimanche pour aider les personnes qui ont du mal à utiliser les outils numériques, au moment où les Français sont confinés en raison de l’épidémie de coronavirus. « Les acteurs de la médiation numérique, qui sont tous ceux qui sont engagés depuis des années pour faire en sorte de former les gens aux usages du numérique, lancent ce soir un site: solidarite-numerique.fr » , a expliqué sur France Inter le secrétaire d’État chargé du numérique, Cédric O.

Ce site se veut un centre pédagogique pour aider les personnes en délicatesse avec Internet à utiliser au mieux les outils numériques pour leurs démarches administratives. Un numéro de téléphone associé, le 01 70 772 372, sera également joignable du lundi au vendredi, de 9h à 18h, pour ceux qui souhaiteraient prendre conseil auprès d’un des 700 « médiateurs du numérique » volontaires. Sur le site sont accessibles des tutoriels et des explications voulus simples d’accès pour faciliter la réalisation de démarches administratives – par exemple comment remplir son attestation de déplacement, se déclarer sur Pôle emploi, remplir une attestation de la CAF ou encore prendre un rendez-vous de télémédecine.

« Le numérique est devenu quasiment un bien vital dans notre société » , a expliqué Cédric O. Or, « un Français sur cinq, à peu près 13 millions de Français aujourd’hui, se sent sans aucune capacité numérique – non pas qu’il n’a pas accès à Internet chez lui ou au travail – mais parce qu’il ne sait pas se servir d’Internet et qu’il ne sait pas faire les démarches de base comme se déclarer sur Pôle emploi, déclarer ses impôts » , a complété le secrétaire d’État chargé du numérique. « Dans cette période, c’est aussi très difficile pour ces personnes » , a-t-il noté, alors que les Français sont confinés chez eux pour ralentir l’épidémie du nouveau coronavirus.

Maddyness avec AFP