Aucune levée à huit chiffres, 40 millions d’euros levés par les startups cette semaine

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 14 opérations ont permis aux startups françaises de lever 40 millions d’euros.

Montant
40
Nombre d’opérations
14
Tous les vendredis, l'actu financière des startups dans votre boîte mail

Quand la dégringolade s’arrêtera-t-elle ? Pour la quatrième semaine d’affilée, le total des fonds levés par les startups françaises est en baisse. Encore plus inquiétant, il passe cette semaine sous la barre des 50 millions d’euros, un niveau qui, pour un volume comparable d’investissements, n’avait plus été atteint depuis mi-avril. Avec 14 tours de table, la semaine totalise péniblement 40 millions d’euros, sans aucune levée à plus de 10 millions d’euros. Là aussi, il faut remonter jusqu’au 3 avril pour avoir trace d’une telle disette… La proximité entre la moyenne (3,3 millions d’euros) et la médiane (2,9 millions) en dit long sur l’assèchement des financements de l’innovation. La remontada financière de l’écosystème, ou la reprise en V, se fait donc encore un peu attendre.

Avec un tour de table à 9 millions de dollars (8 millions d’euros), Linkfluence conclut donc logiquement la levée la plus importante de la semaine. Ring Capital, Tikehau Capital, Sigma, Kreaxi, 360 Capital Partners et BNP Paribas Développement ont tous participé à l’opération. La société en profitera pour accélérer son développement commercial aux États-Unis où elle est implantée depuis 2018 et où sa croissance est en passe de dépasser celle réalisée sur le marché français.

Le spécialiste de l’IoT eLichens arrive deuxième, avec une opération à 6 millions d’euros, bouclée auprès de Bpifrance, Demeter, Sofimac Innovation, BNP Paribas Développement et Angels Bay. La startup a développé des solutions basées sur les données liées à la qualité de l’air et travaille notamment avec les collectivités publiques.

Enfin, la levée de 5 millions d’euros de Quarkslab réalisée auprès d’Ace Management lui permet de monter sur la troisième marche du podium. C’est la seule startup de ce podium qui a bouclé une levée de série A, les deux autres étant plus avancées dans leur développement. Si l’entreprise avait jusque-là fait le choix de l’autofinancement depuis sa création en 2011, elle profitera de cette première levée de fonds pour accélérer sa R&D notamment en matière de sécurisation de l’IoT.

Grâce à eLichens, basée à Grenoble, les régions sont représentées dans le trio de tête. D’ailleurs, l’île-de-France et les régions font jeu égal cette semaine, avec sept tours de table chacune. Et la Bretagne et les Pays de Loire disposent de deux représentantes chacune cette semaine, ce qui en fait les régions les plus représentées hors IDF. Côté secteurs, la semaine s’est conclue sans direction évidente, les investisseurs ayant diversifié leurs opérations.

Autres actualités financières

Archeon va bénéficier d’un financement d’un million d’euros dans le cadre du nouveau programme européen EIC Accelerator Projects on Coronavirus. La société bisontine Archeon, qui a développé un dispositif de monitoring de la ventilation manuelle dédié à la réanimation cardiaque, souhaite concevoir avec cette somme une nouvelle gamme de produits spécifiquement dédiée au monitoring de la ventilation mécanique en milieu hospitalier pour répondre aux défis médicaux posés par la pandémie.

Talentsoft rachète Crafty. Cette acquisition, dont le montant n’a pas été dévoilé, permet à Talentsoft d’intégrer la technologie de matching de Crafty aux offres existantes de Talentsoft afin de proposer à ses clients une solution complète d’identification des compétences disponibles au sein de leurs entreprises ou organisations.

Privateaser rachète YouShould. Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé. Cette acquisition donne l’opportunité à Privateaser d’étoffer son catalogue de bars et restaurants ouverts à la réservation et de s’étendre sur le marché anglais où YouShould a déjà tissé de nombreuses collaborations avec des lieux partenaires.

MedGo et Whoog fusionnent pour devenir Hublo. Les startups Whoog et medGo, deux acteurs de la gestion des remplacements médicaux, fusionnent leurs activités sous la même entité : Hublo. La nouvelle entité agrège ainsi plus de 200 000 professionnels de santé capables d’effectuer des remplacements. « Cela fait plusieurs mois que nous réfléchissons à cette fusion, et la crise actuelle qui touche toutes les entreprises françaises, a renforcé notre conviction qu’il était plus que jamais temps de nous unir, pour envisager sereinement l’avenir » , explique Antoine Loron, cofondateur de medGo et président de Hublo.