31 juillet 2020
31 juillet 2020
Temps de lecture : 4 minutes
4 min
7782

282 millions d'euros levés en juillet, biotech et medtech séduisent les investisseurs

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 8 opérations ont permis aux startups françaises de lever 117,6 millions d’euros.
Temps de lecture : 4 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Montant
117,6
Nombre d’opérations
8
Tous les vendredis, l'actu financière des startups dans votre boîte mail

Ce mois de juillet se termine sur une note plutôt positive en termes de financement puisqu'il affiche 282 millions d'euros levés, mieux qu'en 2019 (221 millions d'euros). Plus généreux mais plus ciblés, les investisseurs ont réalisé 47 opérations ce mois-ci contre 62 l'an dernier. Les startups medtech et biotech attirent encore et toujours en cumulant ce mois-ci  12 opérations pour un peu plus de 96 millions d'euros. Paris demeure une place de prédilection pour investir, suivie par la région région Rhône-Alpes, particulièrement bien fournie en biotech et deeptech.

Cette dernière semaine de juillet se termine également sous de beaux auspices grâce aux levées de Withings (53 millions d'euros) et DNA Script (46 millions d'euros). Au total, 8 opérations ont permis de closer 117,6 millions d'euros, ce qui donne une moyenne de 16,8 millions d'euros levés et une médiane de 2,75 millions d'euros.

Après avoir été vendue à Nokia puis rachetée à cette dernière par son fondateur il y a maintenant deux ans, Withings reprend le chemin des levées de fonds avec une opération de 53 millions d'euros. Elle a été menée par le fonds spécialiste de la santé Gilde Healthcare, Idinvest Partners et Bpifrance, via son fonds Large Venture, avec l’appui de BNP Paribas Développement, Oddo BHF et Adélie Capital. Avec cette somme, la startup souhaite consolider sa place de pionnier du suivi de données médicales à distance. Fondé en 2008 par Cédric Hutchings et Eric Carreel, Withings a développé un écosystème complet d’objets connectés pour permettre à chacun·e de suivre sa santé de chez soi. La société souhaite développer de nouveaux produits qui permettront de suivre des biomarqueurs inédits mais aussi de prévoir et d'anticiper le déclenchement de maladies avant qu’elles n'adviennent.

DNA Script annonce la clôture de sa série B entamée l'an dernier. Après avoir réussi à lever 35 millions d'euros dans un premier temps, elle vient de réaliser une extension de son tour de table de 46 millions d'euros. Fondée en 2014 à Paris, la société a développé une nouvelle méthode pour synthétiser l'ADN. Avec ce financement, la startup souhaite débuter les premiers tests de son imprimante de synthèse d'ADN, poursuivre le développement de sa technologie et développer de nouveaux produits.

Lancé en 2016 par Jean-Michel Karam, IEVA Group développe et commercialise des bijoux connectés délivrant des conseils sur la beauté et l'alimentation. L'entreprise vient de réaliser une série A de 12 millions d'euros qui devrait lui permettre d'accélérer sa commercialisation. Cette opération à laquelle Crédit Mutuelle Innovation a participé fait également entrer SEB Alliance à son capital.

Les autres actualités financières

Après avoir racheté SFR Presse fin mai auprès d'Altice, le kiosque numérique Cafeyn réitère l'opération avec son concurrent néerlandais Blendle. Les conditions de l'opération n'ont pas été rendues publiques. Celle-ci lui permet d'élargir son nombre d'utilisateur·rice·s, le portant désormais à deux millions. Grâce à ces deux acquisitions, la startup ambitionne de former "un leader européen du streaming de l'information".

En septembre dernier, le gouvernement a lancé une initiative pour booster le financement des entreprises technologiques en redirigeant 6 milliards d’euros provenant d’investisseurs institutionnels vers le financement de startups matures, dont 2 milliards d’euros via l’investissement dans des fonds labellisés "late stage". Le fonds de growth equity Gaïa Capital Partners vient d'obtenir cette labellisation "late stage", ce qui le rend éligible à l’initiative gouvernementale. Il envisage désormais d'accélérer sa levée de fonds pour la monter à 300 millions d'euros (après un closing intermédiaire de 100 millions d'euros en septembre 2019).

Le fondateur du groupe Mantu, Olivier Brourhant, vient de créer le fonds Aonia Ventures pour soutenir des projets innovants grâce des financements compris entre 100 et 500 000 euros. L'entrepreneur visera des startups françaises et internationales. Business angel, Olivier Brourhant a déjà investi dans une quinzaine de startups en 2019, dont Ekwateur.

Jamais deux sans trois ! Click&Boat vient de signer son troisième rachat en un an en mettant la main sur Nautal. La startup avait déjà fait l'acquisition d'Océans Evasions à l'été 2019 et de l'allemand Scansail en mars 2019. Son développement à l'international reste la priorité de Click&Boat qui ambitionne d'atteindre les 100 millions d'euros de volume d'affaires en 2021.

Le fournisseur européen de cloud OVH vient de racheter la PME lilloise OpenIO spécialisée dans le développement de solutions de stockage de données dans le cloud.