French AssurTech cherche de nouveaux partenaires pour faire grandir son accélérateur

Lancé depuis trois ans, French AssurTech mise sur l’open-innovation pour aider assureurs et startups à avancer ensemble. Pour renforcer son offre, l’accélérateur cherche de nouveaux partenaires.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

Alan, Senya, Luko, Wecover… l’écosystème des assurtech françaises croît lentement mais sûrement. Pour rester dans la course et conserver leur place, huit assureurs (Groupama Centre Atlantique, IMA, MAAF, MACIF, MAIF, Mutuelles Poitiers, SMACL, P&V), le MEDEF des Deux Sèvres et le Comité d’agglomération du Niortais, ont décidé d’unir leur force. Ce consortium a donné naissance à l’association #Niort Tech et à l’accélérateur de startups French AssurTech, destiné à “mutualiser leur R&D et développer leur collaboration avec des startups innovantes” , explique Alexandre Jeanney, directeur des programmes de la structure. 

Pari réussi pour cette dernière. Au cours de son premier mandat de trois ans, elle a déjà reçu 242 candidatures et a accompagné 21 startups dont Fotonower (automatisation des solutions métiers) ou encore Coorganiz (organisation entre aidants d’une même personne). Après “ce premier succès”, French AssurTech souhaite étoffer son offre et recherche de nouveaux partenaires pour l’aider à y parvenir.

Trois nouveaux services pour muscler son offre 

Bien que positif, le bilan de ces trois premières sessions d’accélération présente des axes d’amélioration. “Il est ressorti de notre document de synthèse qu’il fallait ajouter des briques supplémentaires à l’accélérateur déjà existant” , explique Alexandre Jeanney. Trois nouveaux services vont ainsi venir compléter l’offre d’accélération : un bassin d’expérimentation (FAT XP), un campus virtuel destiné à faire monter en compétences les collaborateurs et collaboratrices des partenaires (FT Campus) et un dispositif de financement des startups (FT financements). 

Jusqu’ici French Assurtech est accompagné par un seul prestataire sur la partie accélérateur. Mais pour augmenter sa proposition de valeur et proposer de nouveaux services, French AssurTech et son Directeur de programme ont identifié trois types de besoins à combler.

Sourcer, construire et informer : les trois challenges à relever 

Si French Assurtech a déjà réussi à attirer 242 startups au cours de ses trois premières saison d’accompagnement, l’accélérateur doit améliorer ses performances en matière de sourcing. “Nous avons besoin d’un acteur capable de comprendre les besoins des directions métiers de nos partenaires, à moyen et long terme et d’aller sourcer des startups françaises et européennes capables de répondre à ses besoins” . L’objectif final n’est pas forcément d’avoir de plus en plus de candidatures sur notre accélérateur, mais plutôt de trouver des “startups précises qui répondent parfaitement aux besoins identifiés par nos directions métiers et innovations. Une méthodologie très cadrée et une grande rigueur sont recherchées pour structurer cette partie. 

Le second volet de compétences recherchées renvoie à la conception de l’offre d’accélération des startups et le développement de leur relation avec les assureurs.

Pour réussir à faire grandir ce projet, une bonne communication est essentielle. “Nous avons besoin de faire vivre cette marque qu’est French AssurTech” , à la fois en interne, en sensibilisant les collaborateurs et collaboratrices des partenaires mais aussi en externe.  

Soyez audacieux et force de propositions 

Pour choisir leurs deux premiers prestataires, Alexandre Jeanney et ses partenaires s’attarderont sur la manière dont ils comptent “créer un lien entre eux et mettre en musique le sourcing des candidats, leur accélération et favoriser la réussite de leur collaboration avec les assureurs” . Un plan de communication et des recommandations sur le rôle des directions communication des partenaires sont attendus pour la partie mise en valeur de la structure. Si l’accélérateur a déjà identifié de bonnes pratiques, Alexandre Jeanney espère “recevoir des candidatures qui vont surprendre, les bousculer avec des savoir-faire innovants” . 

Les acteurs désirant se lancer dans l’aventure ont jusqu’au 4 octobre pour postuler. Suite à une première sélection, les finalistes seront auditionnés le 14 octobre  pendant une heure et demie par le conseil d’administration de French Assurtech. La sélection définitive sera annoncée le 20 octobre 2020. 

Maddyness partenaire média de French AssurTech 

Je postule !
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER